Other colors

Marc-André Hamelin (EN/FR)

By 17 March 2015No Comments

 

Marc-André Hamelin

Marc-André Hamelin – In a State of Jazz (Hyperion, 2008).

Marc-André Hamelin was born in Montreal in 1961. With an iron will, He is always invested completely in his Art. Today, Hamelin lives in Boston and He is universally recognized. The musicians who choose the classical world for a carreer usually stay in the right way. When a musician jumps the fence and improvises himself as a musician of jazz, the music lovers do not have really waitings. If the musicians surprise, it’s so much fun. If it is not the case, it’s not so much important.

In the past, the pianist and orchestra conductor André Prévin made some incursion into the jazz. He’s not the only one. Throughout his career the pianist Friedrich Gulda courted the world of the jazz while joining at some times the jazz pianist Chick Corea.

In 2008, the pianist Marc-André Hamelin also made a temporary entrance in the world of the jazz with an album of the name of “In A State of Jazz”. Hamelin is honest, it acknowledges clearly that he is not a musician of jazz. He even repeated, in interviews, that there was no improvisation in “In has State of Jazz”. All is written!

With its very thorough direction of the analysis of the partitions, it highlights what is beautiful in the music. In this program offered by Hamelin, there are compositions of Nikolai Kapustin and popular arrangements by Alexis Weissenberg. Being inspired mainly by the splendid compositions of Gulda (Play Play Piano), Hamelin takes possession of the keyboard with insurance and confidence. Its fingers floats on the keyboard at a confusing speed, He takes the notes with vertiginous rises and descents. While becoming acquainted with the Sonata No 2 of Kapustin, you will understand what I mean. I acknowledge it to you, there is many information to digest, but when they are understanding, the evening is worth it.

The music lovers jazz often have the open spirit and they know when an adventure is worth the turning. In this case, I believe that this adventure is a gift not to be neglected. Good listening!


 


 

Marc-André Hamelin est né à Montréal en 1961. Avec une volonté de fer, son ascension s’est faite à coup de dur labeur. Il s’est investi totalement dans son art. Aujourd’hui, ce musicien vit à Boston. Il est mondialement reconnu. Les musiciens qui ont une carrière professionnelle dans le monde de la musique classique s’écartent rarement du droit chemin. Lorsqu’un musicien saute la clôture et s’improvise comme musicien de jazz, les mélomanes n’ont pas réellement d’attentes. Si les musiciens surprennent, c’est tant mieux. Si ce n’est pas le cas, c’est tant pis.

 

Dans le passé, le pianiste et chef d’orchestre André Prévin a fait quelques incursions dans le jazz. Il faut le préciser d’emblée, il n’est pas le seul. Tout au long de sa carrière le pianiste Friedrich Gulda a courtisé le monde du jazz en s’associant à quelques reprises avec le pianiste Chick Corea.

En 2008, le pianiste Marc-André Hamelin a lui aussi, fait une entrée temporaire dans le monde du jazz avec un album du nom de «In a State of Jazz». Hamelin est honnête, il avoue clairement qu’il n’est pas un musicien de jazz. Il a même répété, à quelques reprises, dans des entrevues, qu’il n’y avait pas d’improvisation dans «In a State of Jazz». Tout y est écrit !

Avec son sens très poussé de l’analyse des partitions, il met en évidence ce qui est beau dans la musique. Dans le programme offert par Hamelin, il y a des compositions de Nikolai Kapustin et des arrangements de pièces populaires par Alexis Weissenberg. S’inspirant principalement des magnifiques compositions de Gulda (Play Piano Play), Hamelin prend possession du clavier avec assurance et confiance. Ses doigts flottent sur le clavier à une vitesse ahurissante, il déroule les notes avec des montées et des descentes vertigineuses. En écoutant la Sonate no 2 de Kapustin, vous allez comprendre ce que je veux dire. Je vous l’avoue, il y a beaucoup d’informations à digérer, mais lorsqu’elles le sont, la soirée en vaut la peine.

Les mélomanes jazz ont souvent l’esprit ouvert et ils savent quand une aventure vaut le détour. Dans le cas présent, je crois que cette aventure est un cadeau à ne pas négliger. Bonne écoute!

Liens

Lien vers le site officiel de Marc-André Hamelin (liste des pièces):

http://www.marcandrehamelin.com/artist.php?view=record&rid=2824

Un jeune pianiste qui s’inspire de Marc-André Hamelin

 

Leave a Reply

Pin It on Pinterest