La première chose qui frappe quand on écoute la musique de François Poitou dans ce nouvel album, Le Sec et la Lune, c’est l’élégance et la légèreté qui s’en dégagent.

La fragilité du temps suspendu, l’équilibre précaire des mélodies et des rythmes, soutenus par la contrebasse qui pulse le son au cœur du quintet, soit vers la clarinette basse ou le saxophone soprano de Maxime Berton, soit vers la guitare virevolteuse  de Federico Casagrande qui se sent comme un poisson dans les eaux protégées de la Méditerranée, peut-être autour du Parc naturel des Iles entre Port Croset Porquerolles…

On retrouve dans ce deuxième opus de François Poitou,  des compositions originales du  contrebassiste leader qui sont encore plus abouties que celles qu’il nous proposait dans Funambule, son précédent album sorti fin mai 2017. (voir ce que nous en disions)

François a bien voulu se confier au micro de Couleurs Jazz Radio, tenu par Christian Cascio (Lors du Couleurs Jazz Club de Musicora en mai dernier) :

FP : Le Sec et la Lune est un projet qui a démarré il y a 4 ans déjà et qui est dans la continuité de l’album précédent, « Funambule, sorti en 2017. Et déjà à ce moment j’avais plein de compositions déjà sur papier ou dans ma tête donc le deuxième est venu assez naturellement, assez rapidement.

CC : Pourquoi ce titre, « Le Sec et la Lune » ?

FP : Le Sec est un récif immergé, une sorte de gros caillou sous l’eau. Et comme je suis un fan de plongée et que je pratique depuis de nombreuses années cette activité, j’aime bien m’inspirer de l’univers sous-marin pour nommer mes compositions (cf. La Danse du Poulpe) Le Sec et la Lune est le souvenir d’un plongée à Porquerolles. C’est aussi le titre du morceau. Lorsque la Lune est apparue à la fin de cette plongée particulièrement contemplativve.

L’auditeur navigue là entre des eaux, qui se font bains de jouvence ou fleuves paisibles. Une musique propice à la méditation, à la contemplation rêveuse.

Ces sensations sont-elles dues à la mixité de formes du quatuor à cordes complété par Bastien Ribot au violon et Aude-Marie Duperret à l’alto, et du trio de Jazz pour former un quintet, comme les 5 doigts de la main ?

Toujours est-il que l’interplay, cette connivence, ces dialogues entre les 5 musiciens qui se connaissent bien maintenant, se ressent tout au long de l’album.

Même si les projets musicaux qui rapprochent musique classique et jazz sont très en vogue en cette année 2019 et depuis toujours finalement,  les couleurs musicales que nous propose François Poitou lui sont propres. Il est sûr que l’originalité, les surprises, les découvertes dans des arrangements très travaillés servent avec allégeance ces jolies mélodies qui nous entrainent dans un rêve conscient.

Allez écouter le 5tet de François Poitou en live…

Surprises, découvertes et finalement bien-être sont garantis !

A défaut, procurez-vous l’album avant, pendant ou après… Et commencez par l’écoute, d’Hier, Aujourd’hui et Demain.

Le Sec et la Lune est un album Yovo Music

Interprètes :

François Poitou, Contrebasse et compositions

Federico Casagrande, guitare

Bastien Ribot, violon

Aude-Marie Duperret, alto,

Maxime Berton, clarinette basse & saxophone soprano

Francois Poitou sera en concert au Sunset, Paris le 10/12/2019

©: Photos Patrick Martineau/JZZM  pour Couleurs Jazz.

Leave a Reply

Pin It on Pinterest