Première soirée pour les 20 ans de carrière de Giovanni Mirabassi, avec des invités exceptionnels.

Après une introduction au Piano solo « Place de la mairie » extrait de l’album « Viva v.e.r.d.i » et l’introduction de ses fidèles amis musiciens depuis plus de 10 ans : Gianluca Renzi et Lukmil Perez, Giovanni invite les Frères Moutin à le rejoindre sur scène pour un « Song for Sabrina » remarquable.

S’en suivra une remarquable « battle » improvisée entre François Moutin et Gianluca Renzi avant d’entendre l’Ensemble Archipel, quatuor à Cordes dirigé par Pierre-François Dufour.

Tamayo Ikeda entame seule au piano le Prélude de Chopin en mi mineur, vite rejointe par Giovanni pour un quatre mains…

C’est Marc Berthoumieux qui vient maintenant interpréter « Ostinato » puis Sarah Lancman rejoint l’ensemble des musiciens sur scène pour une reprise bouleversante de « Parce Que » de Charles Aznavour.

 

Final, « Somewhere in Seoul » et « Bebé »

 

Deuxième soirée…

avec une nouvelle fois réunis sur scène aux côtés de Giovanni Mirabassi, un plateau formidable d’amis du pianiste.

Ouverture en 4tet, avec les fidèles Gianluca Renzi, Lukmil Perez et Christos Rafalides venu se joindre à eux, puis c’est au tour de Glenn Ferris pour « Mata Hari » bientôt rejoint à son tour par Tim Whitehead pour « Joy Spring ».

Après la reprise en duo de «La Javanaise » par Sylvain Luc et Giovanni, Hélèna Noguerra chantera la « Samba em Preludio »

Sarah Lancman bien sûr à nouveau présente à cette deuxième soirée, chante un « Estate » version spéciale, avec Sylvain Luc, Giovanni Mirabassi, Christos Rafalides et Gianluca Renzi.

Christos Rafalides « La Mélodie du Désastre » et « No Way Out »

Pour clore cette seconde soirée, Richard Lord viendra chanter en duo avec Giovanni « Here’s That Rainy Day »

C’est donc la fin du concert, mais surprise ! Gérard Davoust, des éditions Raoul Breton, vient remettre un trophée à Giovanni ; trophée réalisé par un jeune sculpteur, Nicolas Brosseau, design Valentin Baumont, qui intègre dans de la résine, des objets souvenirs qui retracent ses 20 ans de carrière.

Une dernière surprise pour finir en beauté ces deux soirées d’anthologie organisées par JazzEleven : un gâteau ! …Soufflé devant toute la famille réunie.

 

Leave a Reply

Pin It on Pinterest