Hit Couleurs JAZZ

« La beauté du son de son saxophone est sans doute la première qualité qui saute à l’oreille, l’étonnante volubilité et maîtrise technique de son jeu s’impose avec l’évidence simple d’un indubitable talent ». Jean-Pierre Jackson, Classica

Le jour où l’on comprendra par quels mécanismes, par quel crible de sa pensée l’artiste nous délivre sa vision du monde, ou tout simplement ses émotions par le biais du pinceau, de la plume, de l’instrument de musique, du burin … ce jour-là n’est pas venu ! Et heureusement, toute chose dévoilée se banalisant et perdant la composante de mystère, de magie (?) qui faisait partie de son charme.

Ce quatrième album personnel** que Baptiste Herbin nous livre aujourd’hui est un gage d’Amour, l’amour d’un pays, le Brésil, l’amour de sa culture, l’amour de sa langue bien sûr, mais pas seulement. Il est l’aboutissement d’un long processus de fusion, dans le creuset « Herbin », des multiples influences formatrices et de l’évolution récente du bonhomme, qui depuis 2015, au cours de nombreux allers-retours transatlantiques, s’est imprégné de bossa, de samba, de frevo, de choro, de soul, a cultivé les amitiés, les fraternités …

Résultat, ce feu d’artifice*, au carrefour de la musique brésilienne et du hard-bop, dans lequel l’originalité le dispute à la diversité. On est loin de l’album convenu, formaté à l’aune ‘Bossa Nova’ des années 60 ! La redite n’y est pas de mise, et c’est au travers d’un répertoire étonnant, cocktail de compositions et arrangements personnels, de reprises (en particulier de la ‘Swing Valse’ de l’accordéoniste Gus Viseur), de pièces originales d’Idris Boudrioua (‘Nãome Deixe’) et Xavier Felgeyrolles (‘Scene on Seine’), qu’il nous fait profiter des talents d’une formation à géométrie variable**, du quartet au nonet, avec de belles incursions vocales d’Ed et Thaìs Motta.

Voici donc une étape importante de la trajectoire de Baptiste, qui s’impose comme l’une des figures dominantes des musiciens de sa génération. Profitons de sa richesse !

* Vista Chinesa.

Interprètes :

Baptiste HERBIN (saxophones alto et ténor),

Eduardo FARIAS (piano),

Jefferson LESCOWICH (contrebasse),

Xande FIGUEIREDO (batterie).

Invités :

Ed et Thais Motta (chant),

Idriss Boudrioua (saxophone alto),

Ademir Junior (saxophone ténor),

Rafael Rocha (trombone),

Aquiles Moraes (trompette, Bugle),

Emile Saubole (batterie).

** Après « Brother Stoon » (2010), « Interférences » (2014) et « Dreams and Connections » (2017)

Studio Companhia dos Tecnicos, Rio, Juin 2019. Space Time Records/Socadisc, 2020.

©Photos Anne Bied

©Dessin de la pochette, François Boucq

Leave a Reply

Pin It on Pinterest