Dans les bacs

Alune Wade & Harold Lopez-Nussa « Havana –Paris- Dakar » (World Village/Harmonia Mundi) (FR/EN)

By 2 juin 2015No Comments

Le premier rythme commence sous les doigts du pianiste cubain Harold Lopez Nussa, dont Couleurs Jazz saluait déjà le précédent opus « New Wave » (Jazz Village/Harmonia Mundi) pour s’envoler quelques notes plus tard sur la voix du bassiste sénégalais Alune Wade, qui vient entre autres d’enregistrer avec Marcus Miller « Afrodeezia » (Blue Note). Le voyage transversal annoncé par le titre de l’album débute par Aminata, une composition du chanteur gambien et spécialiste de la salsa, Laba Sasseh. Le ton est donné. Wade et Lopez-Nussa se sont rencontrés dans un club de jazz en Allemagne où l’un remplaçait à l’improviste le bassiste de l’autre. Quelques mois plus tard, Wade a pris le chemin de Cuba pour proposer à Lopez-Nussa de tisser ensemble la trame afro-cubaine de compositions qui ont marqué son univers. La bande son concoctée à La Havane sur fond de rumba navigue entre le succès de Cesaria Evora, Petit Pays, l’incontournable standard du chaâbi, Ya Rayah, du compositeur Dahamane El Harrari, le tube des années d’indépendance, D’Indépendance Cha Cha, de Grand Kallé (Joseph Kabaselé), et bien d’autres signatures dont celles des deux complices pour quelques inédits. Avis aux amateurs, se sont rajoutés à Paris sur certains titres quelques invités issus de « University of Gnawa » d’Aziz Sahmaoui, dont le guitariste Hervé Samb. La clave est là, la transe et la fusion musicale aussi !

MUSICIENS
Alune Wade : chant, basse
Harold Lopez-Nussa : piano
avec
Adel Gonzalez : percussions
Ruy Adrian Lopez-Nussa : batterie, bongos
Reinaldo Melian : trompette

& guests

The rhythm starts up under the fingers of Cuban pianist Harold Lopez Nussa, whose previous opus “New Wave” (Jazz Village/Harmonia Mundi) Couleurs Jazz has already saluted, and takes off a few notes later with the voice of Senegalese bassist Alune Wade, who has just recorded, for one, “Afrodeezia” (Blue Note) with Marcus Miller.  The transversal travels announced by the album’s title begin with Aminata, a composition by Gambian singer and salsa specialist Laba Sasseh. The tone is set. Wade and Lopez-Nussa first met in a jazz club in Germany when Wade stepped in to replace the other’s bassist. A few months later, Wade was off to Cuba to suggest to Lopez-Nussa they get together to weave the Afro-Cuban framework of the compositions that have defined his world. The soundtrack concocted in Havana on a Rumba background moves between Cesaria Evora’s success Petit Pays, the essential chaâbi standard Ya Rayah by composer Dahamane El Harrari, the hit from the independence years D’Indépendance Cha Cha by the Grand Kallé (Joseph Kabaselé), and many other signatures, including some new pieces by our two protagonists.

Fans take note, some guests from Aziz Sahmaoui’s “University of Gnawa” joined them in Paris on certain titles, notably guitarist Hervé Samb. The clave is there, trance and fusion music too!

Impression

Leave a Reply

Pin It on Pinterest