Hit Couleurs JAZZ

En cette année particulière qui gardera sans doute la laide appellation « année Covid », la création jazz a été aussi florissante que les années précédentes. Des albums sont même nés de cette première phase de confinement, entre mars et juin. D’autres verront le jour en ce début d’année 2021.

Et ce n’est pas moins de 500 albums qui sont arrivés jusqu’aux oreilles averties des chroniqueurs et collaborateurs de Couleurs Jazz Media et Couleurs Jazz Radio.

Pour citer, l’un d’entre eux, Jean-Pierre Alenda :

« Il en est du jazz comme de toutes les formes d’art : elles se prêtent peu aux comparaisons et aux classements. La pléthore de nouveautés qui, cette année encore, et malgré la crise majeure que nous traversons, témoignaient de la bonne santé d’une musique que d’aucuns ont prématurément enterrée, contraste, il est vrai, avec le culte volontiers passéiste dont témoignent nombre d’amateurs de rythmes ternaires. Comme il faut parfois se faire violence pour viser des fins heureuses, voici le bilan de l’année écoulée tel que synthétisé par le croisement des avis exprimés par les collaborateurs de Couleurs Jazz Médias. Sans avoir valeur de jugement absolu, il répond tout de même à une logique d’éclaircissement et de production d’éléments d’analyse qui figure en bonne place dans les missions, non de la critique, mais des différents moyens de communication désireux de promouvoir notre musique favorite. Ce point de vue composite est d’ailleurs plus que bien illustré par la présence au sein du classement de valeurs sûres et d’artistes confirmés, tout comme de musiciens plus jeunes dont le talent potentiel produit d’ores et déjà des œuvres empreintes de la maturité artistique qui semble, aujourd’hui encore, la condition sine qua non d’appréciation unanime pour les passionnés de jazz. »

Et d’ajouter : « cet exercice est une tentative de synthétiser ce paradoxe qui fait du jazz une musique aussi riche alors que la plupart de ses amateurs ne jurent que par la maturité ».

Ainsi voici les 12 premiers lauréats 2020 ayant obtenu par ordre décroissant le score en points le meilleur  :

1 – Pierre de Bethmann Trio

Essais/Vol 4

P de Bethmann Cover

Le dernier chapitre d’une étude remarquable sur des standards, parfois au delà du jazz, en 4 volumes + 1 bonus. Une référence pour nombre de mélomanes et de jeunes musiciens.

Label Aléa  le 20/11/2020

(lire la chronique d’Alain Tomas sur Couleurs Jazz Media)

2- Philippe Milanta

1,2,3,4!

S’inscrivant dans cette trajectoire ascendante, son dernier disque “1, 2, 3, 4!” nous réserve de bien belles surprises…

Label Camille Production, le 06/11/2020

(lire la chronique d’Alain Tomas sur Couleurs Jazz Media)

3- Carla Bley, Andy Sheppard, Steve Swallow

Life Goes On

 

La sortie d’un nouvel album de Carla Bley est toujours un évènement. Le dernier “Life Goes On” ne déroge pas à la règle.

Label ECM, le 14/02/2020

(lire la chronique de Jean-Michel Schlosser sur Couleurs Jazz Media)

4- Vincent Peirani, Emile Parisien 

Abrazo

Avec ces deux musiciens – Emile Parisien et Vincent Peirani – on dirait que le saxophone soprano et l’accordéon ont été inventés juste pour sonner ensemble.

Label Act, le 28/08/2020

5 – Snorre Kirk Quartet with Stephen Riley

Tangerine Rhapsody

Huit compositions originales, ancrées dans la tradition, d’un batteur qui idolâtre notamment Gene Krupa et qui sait encore ce que le jazz dans sa quintessence possède comme valeur, certes désuète et anachronique : le swing !…

Stunt Records/ Una Volta Music, le 24/01/2020

(lire la chronique de Didier Pennequin sur Couleurs Jazz Media)

6- Charlier/Sourisse & le Multiquarium Big Band feat. Biréli Lagrène

Remembering Jaco

Un disque jubilatoire qui subjugue l’émouvant hommage et nous invite à une danse effrénée à la redécouverte de ce génial bassiste que fut Jaco Pastorius, à l’image d’un “Fanny Mae” où étincellent encore l’orgue et le trombone. C’est la confirmation, s’il le fallait, de la brillance et de la très haute tenue de ce big-band de Charlier et Sourisse

Naïve /Believe Digital, le 16/10/2020

(lire la chronique de Jean-Michel Schlosser sur Couleurs Jazz Media)

7- Guy Mintus Trio

A Gershwin Playground

Une réinterprétation lumineuse de l’univers du Maestro Gershwin. La quintescence du jazz moderne d’aujourd’hui jouant avec les thèmes de la tradition. Un collector en devenir.

Label Mintus Music (autoproduction) le 27/11/2020

(chronique on progress)

8- Avishai Cohen

Big Vicious

Quand le jazz bouscule la tradition !  Avishai Cohen avec Big Vicious, crée une musique à la fois innovante et étonnante. Panassié et ses adeptes peuvent se retourner dans leurs tombes et leurs blogs actuels !

Label ECM, le 14/02/2020

 

9- Henri Texier

Chance

Comme une corde folle qui marque le temps accrochée à son ostinato et qui fait le soutien et le chant principal sur lequel viennent s’enrouler les volutes soufflées de la clarinette et du saxophone. C’est une plainte lascive d’une mélancolie joyeuse échappée du temps par la guitare aux cordes libératrices (Cinecitta). A la fin tout le monde danse.

Label Bleu/ L’Autre Distribution, le 28/02/2020

(lire la chronique de Jean-Michel Schlosser sur Couleurs Jazz Media)

10 – Baptiste Herbin

Vista Chinesa

…Un album au carrefour de la musique brésilienne et du hard-bop, dans lequel l’originalité le dispute à la diversité. On est loin de l’album convenu, formaté à l’aune ‘Bossa Nova’ des années 60 !

Space time Records/ Socadisc, le 07/05/2020

(lire la chronique de Francis Capeau sur Couleurs Jazz Media)

11- Fred Hersch

Songs From Home

Composé et réalisé dans sa maison au moment du 1er confinement. Fred Hersch est une tête chercheuse, un artiste qui explore et défriche de nouveaux territoires musicaux. Sa musique s’inspire du courant bop, mais intègre des éléments de la pop, du folk, voire du classique, pour créer une musique aux structures harmoniques décidément nouvelle.

Palmetto Records, le 11/12/2020

12- Joshua Redman, Brad Mehldau, Christian McBride et Brian Blade

Round Again

Un 4tet all stars : Redman l’une des valeurs les plus sûres au saxophone. Brad Mehldau, doyen des pianistes de jazz contemporains, un improvisateur dont la maîtrise instinctive et émotionnelle de l’instrument est complétée par une imagination féconde. MChristian McBride, maestro du jazz novateur et cool. Une fois de plus au meilleur de sa forme. Brian Blade, reconnu comme l’un des meilleurs batteurs du jazz moderne.

Nonesuch Records, le 10/07/2020

________________________________________

Au-delà de ce classement qui ne représente, que l’avis du plus grand nombre des collaborateurs de Couleurs Jazz, à un instant T, il nous fallait compléter cet article par les albums  qui ont également été cités et que nous vous recommandons, sans aucune retenue. Ils sont tous des Hits Couleurs Jazz et comme les 12 précédents, ils font tous partie de la sélection COULEURS JAZZ RADIO :

________________________________________

Trop peu de musiciens ont participé au 2020 Awards – Top 12 – Hits Couleurs Jazz pour que les résultats soient significatifs.

Nous remercions pourtant ceux qui nous ont donné leur vision sensiblement différente.

Voici une sélection d’albums adoubés par leurs collègues :

Merci à tous les collaborateurs de Couleurs jazz Media et Couleurs Jazz Radio pour leur implication, leur engagement leur enthousiasme.

Merci à Patrick Martineau, JzzM pour les montages photos des pochettes !

 

Leave a Reply

Pin It on Pinterest