In the racks

Caecilie Norby « Silent ways »

By 9 April 2014 No Comments

La chanteuse danoise dévoile discrètement les chemins qui mènent à la création. Avec une mère chanteuse d’opéra et un père compositeur, elle s’est affranchie très tôt des frontières entre classique, pop et jazz, et revendique le choc musical ressenti en écoutant Creedence Clearwater Revival à l’âge de 14 ans. Elle a prouvé depuis sa liberté de ton et d’expression. En choisissant une douzaine de mélodies chères à son cœur et qui ont marqué leur époque, elle prend le parti de leur insuffler une dimension jazz pénétrante. Accompagnée de son mari, le compositeur et arrangeur Lars Danielsson (violoncelle, basse), de Nguyên Lê (guitare), Leszek Możdżer (piano) et Robert Mehmet Izik (batterie et percussions), elle offre une terre chaleureuse où se déploient les racines ou traditions musicales de chacun, pour un alliage tout en finesse. « How does it feel… »

Leave a Reply

Pin It on Pinterest