In the racks

Takuya Kuroda «Rising Son» (Blue Note)

By 28 March 2014One Comment

Un Japonais à Brooklyn, trompettiste et compositeur, qui joue au sein d’un groupe dont le chanteur, José James, devient son producteur et qui signe chez Blue Note son 3e album. Le titre colle à l’histoire : Rising Son. Les précédents albums, c’est Kuroda lui-même qui en a assuré la production. Rising Sound aurait pu convenir aussi. Hip hop, R&B, funk, afrobeat, soul, au fil des titres, les influences sont multiples, le son chaleureux, puissant. C’est juste de la good musique, qui groove à fond. Ce qui a attiré le jeune homme aux Etats-Unis en 2003, c’est l’envie d’étudier le jazz, parce que dans son pays on laissait peu de place à l’improvisation. «Personne ne sonne comme Takuya», dit de lui José James, dont la voix de baryton fait trembler aussi.

One Comment

Leave a Reply

Pin It on Pinterest