Skip to main content

C’est à La Nouvelle Vague, salle de concerts et lieu des musiques actuelles, à St-Malo, que Roberto Fonseca est venu présenter son dernier projet Yesun, après 2 reports consécutifs pour des raisons que l’on devine. La salle affiche complet.

Selon Roberto Fonseca, Yesun rassemble toutes ses influences, du jazz à la musique classique en passant par le rap, le funk, le reggaeton et l’électro.

Au fil des morceaux, nous découvrons effectivement son univers et ses diverses influences. Mais par dessus tout, la musique et les rythmes cubains sont omniprésents.

Sa présence sur scène, son dialogue avec le public, maniant fort bien la langue française et l’humour, sa façon de faire participer le public, les rappels qu’il a honorés généreusement montrent à l’évidence qu’il était très heureux sur scène.

Jeu de piano très rythmé et souvent percussif, salsa, boléro, mambo… ont irrigué la salle de la nouvelle vague. Utilisé essentiellement sur un morceau, le clavier électronique ne m’a par contre pas convaincu.

Ses compagnons de route, Yandy Martinez et Ruly Herrera, étaient plus qu’accompagnateurs et ont participé pleinement au « show ».

Yandy Martinez, son bassiste de longue date,  a essentiellement utilisé sa basse électrique. Énorme solo d’introduction à la contrebasse avec son archet.

Ruly Herrera a montré également toute l’étendue de sa palette, tout en douceur avec les mailloches, ou plein d’énergie quand nécessaire.

Au final un superbe concert festif, un public ravi qui a répondu grandement aux sollicitations de Roberto Fonseca (il sait faire!), une belle salle, le son et l’éclairage soignés. Merci, on en redemande.

 

Roberto Fonseca : piano

Yandy Martinez : contrebasse, basse électrique

Ruly Herrera : batterie

 

La Nouvelle Vague

Leave a Reply

Pin It on Pinterest