Skip to main content

Quand le 10 septembre 1959, Jacques Demêtre et Marcel Chauvard entreprennent un voyage d’un mois aux U.S.A., les amateurs européens n’avaient jamais eu l’occasion de rencontrer de bluesmen en dehors de Leadbelly (1949) et de Big Bill Broonzy ( 1951) lors de leur visite sur le continent européen.

Certes, Yannick Bruynoghe avait publié son livre intitulé « Big Bill Blues » (1955) ; le magazine Jazz Hot avait ouvert ses colonnes à la musique du diable sous le regard moqueur d’amateurs de jazz ; les premiers articles de l’anglais Paul Oliver étaient parus dans Jazz Journal, mais, globalement, les références sur le sujet dans la littérature jazzistique étaient peu nombreuses. On mesure donc dans un tel contexte, la force et la valeur du témoignage de ces deux passionnés qui débarquèrent, à leurs risques et périls, dans le monde des ghettos noirs de New York, Détroit et Chicago qui leur était inconnu, à la recherche de leurs musiciens de blues favoris avec pour seul passeport et point de départ, une invitation du pianiste Jack Dupree.

Le résultat fut à la hauteur de leurs plus profondes espérances. Leur chemin croise, au hasard d’heureuses rencontres, celui de vedettes comme Howlin’ Wolf, Elmore James, John Lee Hooker et Muddy Waters ou de gloires du passé qui, à l’image de Kokomo Arnold et Tampa Red, végètent dans la pauvreté à Chicago. On les voit dans des clubs à l’atmosphère surchauffée, parfois hostile, assister à un concert d’Elmore James ou dans l’intimité de musiciens heureux d’évoquer leur carrière. Ils glanent des informations discographiques dans les maisons de disques et, surtout, photographient. Leurs clichés sont des documents exceptionnels représentant Kokomo Arnold, Tampa Red, Sunnyland Slim, Elmore James, J.B. Lenoir… Certains paraîtront sur des pochettes de disques comme celui représentant John Lee Hooker devant le magasin de disques de Joe Von Battle à Détroit, qui illustrera la couverture du numéro 150 de Jazz Hot.

À leur retour, les témoignages de ces deux pionniers paraîtront dans Jazz Hot et deviendront des références accessibles à tous. Ils feront l’objet d’une première édition de « Voyage au pays du blues » réalisée par le CLARB (1994). On les retrouve dans cette nouvelle édition bilingue français/anglais portée par ce beau livre grand format (190 x 270 cm), enrichie de nouveaux documents et illustrée d’une centaine de photos couleurs pour beaucoup inédites provenant des archives confiées par Jacques Demêtre à la rédaction de Soul Bag.

Un ouvrage fondamental de l’histoire du blues et une magnifique aventure.

Voyage au pays du blues – Jacques Demêtre et Marcel Chauvard

Éditions Le Mot et le Reste (2022)

192 pages, 100 photos couleurs

Photo Header© Blue Monday au Theresa’s Cabin, de gauche à droite : Jack Myers (basse), Bobby Fields (saxo-ténor), Clover English (batterie) et Buddy Guy (guitare).

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest