Skip to main content

Theorem Of Joy sous la conduite de l’excellent contrebassiste, multi-instrumentiste Thomas Julienne, nous propose son 2ème opus, « L’Hiver » après un premier album éponyme sorti en avril 2018.

L’Hiver voit se rassembler quasiment les cinq mêmes protagonistes, des personnalités affirmées de la nouvelle scène Jazz française, dont le plaisir de faire une nouvelle fois équipe et pousser encore plus loin le projet initial fait sens.

On ressent dans cette cordée, le désir de gravir de nouveaux sommets inexplorés, d’initier de nouvelles voies diverses en rendant compatibles et harmonieux des sons et des rythmes venant de nombreux horizons et en premier lieu le jazz, bien sûr, mais plus précisément, un néo Jazz-fusion en quelque sorte qui métisse le rock, la culture folk, les sons de la méditerranée orientale, la pop…

Ellinoa, nappe de son chant l’ensemble des titres. Elle n’est pas sans évoquer parfois, certaines sirènes scandinaves dans la lignée de Bjork, sur des compositions, exclusivement l’œuvre de Thomas Julienne, le leader. Boris Lamegrand (qui remplace Eloïse Lefebvre sur ce deuxième opus) fait vibrer alors les cordes de son alto ou de son violon, tandis qu’Antonin Fresson avec sa six cordes, nous convie dans les limbes d’un voyage onirique ponctué par le rythme des baquettes de la batterie de Tom Peyron.

Thomas Julienne ©A.Dupeyron

Thomas Julienne Photos©A.Dupeyron

Loïs Le Van est invité également dans le titre qui donne son nom à l’album « L’Hiver ».

Le Quatuor « Les Enfants d’Icare » vient appuyer le propos -sur 3 des titres de l’album- ou plutôt l’amener à voler plus haut encore.

Les paysages musicaux ne sont pas sans évoquer tantôt la taïga, tantôt les lacs et les forêts du Nord de l’Europe, desquelles nous ne serions pas surpris de voir surgir un troll malicieux.

Chacun des membres du quintet est également impliqué dans le projet artistique et apporte par ses improvisation, de jolies pierre taillées à l’édifice de ce projet original.

Le nom de collectif Déluge sied ainsi parfaitement au quintet de Theorem of Joy, dont le nom est également en soit, une invitation à l’introspection et à trouver le bonheur.

Une musique diverse dans une zen attitude bienvenue par les temps qui courent.

Personnel :

  • Thomas Julienne, compositions et contrebasse ;
  • Ellinoa, voix ;
  • Boris Lamerand, violon & alto ;
  • Antonin Fresson, guitare ;
  • Tom Peyron, batterie.

Invités :

  • Loïs Le Van, voix ;
  • Laurent Derache, accordéon ;
  • Sébastien Llado, trombone ;
  • Anissa Nehari, percussions.

Couleurs Jazz Radio est fière d’avoir pu diffuser en parallèle*, le concert de sortie (sans public) en live numérique, organisé par Château-Palmer, le 7 mai dernier à 19H.

(*) avec FaceBook et le site de Château Palmer.

Le concert de sortie officiel et en Présentiel…(Quel affreux nouveau mot !) se fera donc avec un vrai public au Studio de l’Ermitage, le 17 juin prochain. Nul doute que la jauge (encore restreinte) sera vite atteinte. Réservez donc votre place sans tarder !

L’Hiver, collectif Déluge, 2021

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest