Skip to main content
Hit Couleurs JAZZ

La période Bossa Nova de Stan Getz fut initiée avec l’album « Jazz Samba » (1962) enregistré en compagnie de Charlie Byrd, poursuivie par « Jazz Samba Encore » (1963) avec Luiz Bonfa, puis pratiquement close par le recueil « Getz/Gilberto » (1964), un chef d’œuvre du genre qui connût un énorme succès.

Ce concert du Jazz Festival de Berlin de 1966 constitue donc, comme le signale pertinemment Stéphane Ollivier dans son texte, une résurgence historique de cet épisode glorieux de la carrière de Getz en même temps que le point final de son association de deux ans avec le vibraphoniste Gary Burton.

C’est ce dernier point qu’illustre la première partie du concert.

S’y révèlent la cohésion du quartet, la complicité qui unissait les deux hommes et le niveau de qualité des interventions de Getz qui improvise avec son brio habituel sur des classiques comme On Green Dolphin Street ou The Shadow of Your Smile.

Le répertoire s’oriente ensuite vers la bossa nova avec l’entrée en scène d’Astrud Gilberto dont le chant sophistiqué illumine Samba de Uma Nota Só.

S’opère alors le charme délicat des retrouvailles porté par le timbre de voix aux accents diaphanes de Gilberto, les harmonies délicates tissées par Gary Burton et les contrechants aériens de Getz. Une réalisation remarquable du label The Lost recordings.

Personnel :

Stan Getz, saxophone tenor,

Gary Burton, vibraphone,

Chuck Israels, contrebasse,

Roy Haynes, batterie,

Astrud Gilberto, voix (sur le CD2)

Enregistré au Berlin Philharmonie, 4 novembre 1966.

Label : The Lost Recordings / Art Musique

 

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest