Skip to main content

Cet ouvrage du musicologue Ludovic Florin parcourt d’une plume alerte et bien informée la carrière du pianiste, claviériste, compositeur Chick Corea récemment disparu au travers de l’ensemble de sa production discographique.

Au lieu d’adopter un ordre strictement chronologique qui serait celui d’une biographie, l’auteur a préféré présenter une organisation thématique de ses albums selon des chapitres significatifs d’une esthétique artistique ou d’un format orchestral afin de mieux dégager la cohérence et les lignes de force d’une trajectoire artistique exceptionnelle. Apparaît le temps des débuts du pianiste marqués par un goût  prononcé pour la musique latine, sa participation aux albums d’Hubert Laws, Herbie Mann, Sonny Stitt, Stan Getz et le recueil « Now He Sings, Now He Sobs » publié sous son nom.

Viennent ensuite les aventures avec Miles Davis, l’association avec Dave Holland et Barry Altschul qui aboutira au groupe Circle, la collaboration avec Stan Getz et la création de Return to Forever. À partir du milieu des années 70, sa musique s’ouvre à la fusion, au hard rock, au blue grass, à la pop… à des expériences en duo, trio, quartet, big band ou avec l’ Electric Band et l’Akoustic Band.

Le plus grand soin a été apporté à cette édition ornée d’une couverture cartonnée reproduisant un 33 tours : chaque album est analysé avec une grande compétence, les informations discographiques sont précises.

En explorant minutieusement les multiples facettes de l’œuvre hors normes de Chick Corea, ce livre s’impose comme une réussite de la littérature jazzistique.

Il est donc indispensable.

Éditions du Layeur, 30 septembre 2021

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest