Skip to main content

Confinés, confinés… Nos chaînes d’informations et autres médias nous rappellent à chaque instant que oui, nous sommes prisonniers de nos propres maisons, coincés entre quatre murs et que nous risquons de l’être encore quelque temps. Dans ce contexte, la rédaction de Couleurs Jazz se mobilise pour vous proposer une échappatoire.

Il est temps de combattre l’enfermement ! Couleurs Jazz vous a concocté une série de quatre playlists, chacune sur un thème différent qui, selon nous, pourra vous aider à mieux traverser cette situation ou espérons-le, à moins y penser. Chaque playlist consistera en une sélection de 20 titres comprenant des nouveautés marquantes et des coups de coeur de la rédaction. 20 titres, pour une respiration jazz dans votre journée. Aujourd’hui, on se sent bien !

Pour faire suite à notre précédente sélection Invitation au Voyage, nous tâchons de vous offrir un petit rayon de soleil dans cette journée passée à l’ombre. Nous espérons que vous partagerez l’effet réconfortant que cette musique nous procure et que tous ces morceaux pourront vous aider à prendre la vie du bon côté…

Voici quelques précisions sur la composition de cette playlist pour accompagner votre écoute.

Nouveautés

Commençons par un tour d’horizon des nouveautés Jazz qui nous ont inspiré pour cette playlist ‘Positive Vibration’.

Sortie évènement de ce début d’année, nous ne pouvions pas passer à côté de l’excellent Right Back Round Again du quartet Joshua Redman, Brad Mehldau, Christian McBride et Brian Blade. Une composition débordante de vitalité, qui marque les retrouvailles de ces géants du Jazz après presque 25 ans sans collaboration. De quoi mettre l’eau à la bouche jusqu’à la sortie définitive de l’album en juillet 2020 !

Vous pourrez compter également sur l’apaisant Witchita Lineman du trio Maret – Collin – Frisell, issu de l’album Americana chez ACT Music. Une balade rayonnante guidée par l’expressivité de l’harmonica de Grégoire Maret et le jeu subtil de Bill Frisell.

Cap à présent vers la bouillonnante scène londonienne pour y découvrir le tout nouveau single du collectif KOKOROKO, Carry me home. L’occasion de faire le plein de bonnes ondes avec ce groove irrésistible aux teintes de Jazz et d’Afrobeat !

Bonne nouvelle pour les amateurs de Funk qui pourront profiter d’un extrait du dernier enregistrement live de Cory Wong. Après 2 albums solo, l’incontournable guitariste de Vulfpeck revient en force avec cette version orchestrale magistrale et rafraîchissante de son tube Frogville. Let’s get funky !

Coups de Coeur

Nous comptons aussi dans cette sélection des morceaux, particulièrement appréciés, que nous sommes très heureux de vous partager.

En premier lieu, Jacky Terrasson. Immense coup de cœur pour son album Gouache, sorti en 2012. Il a donc été particulièrement difficile de ne sélectionner qu’un seul morceau. Notre choix s’est porté sur Happiness, optimiste et apaisant.

Une reprise à présent avec le I Will Survive de Nils Landgren : une version bien plus tendre et mesurée que l’originale dont le groove des solos de trombone ne vous laissera pas indifférent. Allez, pas d’inquiétude, on s’en sortira de ce confinement.

Les musiciens de Scary Pockets, portés par le déjanté Jack Conte, sont des spécialistes des reprises funk. Et si l’on vous pardonnera de passer à côté de Mmmbop des Hanson, il serait dommage de vous priver de celle-là, source intarissable de joie pour la rédaction !

Vulfpeck est un groupe à l’univers assez proche de nos précédents Scary Pockets. Ils sont d’ailleurs tout autant débridés et débordants d’énergie. De ces petits folichons, nous vous proposons Animal Spirits, qui fleure bon l’été et la liberté.

Enfin, détour par la nouvelle scène de jazz londonienne avec le duo sax-batterie Binker and Moses et leur Fete by the River. Il ne faut pas se laisser avoir par la simplicité de l’effectif : nos deux musiciens parviennent à imprimer à cet hymne tranquille et lancinant une profonde sensation de bien-être, très communicative !

Classiques du Jazz

Place maintenant à quelques monuments de l’histoire du Jazz, quelques chefs d’œuvre chargés d’ondes positives spécialement sélectionnés pour vous.

Pour ce premier classique, tout le monde à bord de l’apaisant Night Train d’Oscar Peterson, sorti en 1963 sur l’album du même nom. Un blues d’anthologie tout en douceur pour se remettre sur les rails pendant cette période de confinement.

Décollage ensuite pour la Planète Groove de Maceo Parker afin de profiter du tube Shake Everything you’ve got. L’énergie débordante des cuivres et le slap mordant de la basse de Rodney “Skeet” Curtis garantiront la mise en orbite. Envie de danser et de suivre le rythme de la tête ?! Ne vous inquiétez pas, c’est normal (et c’est même recommandé) !

Continuons cette odyssée des fondamentaux avec le groove cosmique de A Go Go du guitariste américain John Scofield, sorti en 1998. Alchimie géniale entre sonorités électriques et textures moelleuses, un titre de référence de ce pionnier de la guitare jazz-rock et fusion. Point anecdote : il s’agit de la toute première collaboration du guitariste avec ceux qui deviendront par la suite ses acolytes de toujours, Medeski Martin & Wood !

Vous l’aviez peut-être noté avec notre dernière playlist (disponible ici pour ceux qui l’auraient manqué), la rédaction compte dans ses rangs quelques inconditionnels de Jaco Pastorius. Et comment leur en vouloir en écoutant Come on Come over, sorti en 1976 sur l’album Jaco Pastorius ?! Une ligne de basse légendaire, Herbie Hancock au Fender Rhodes… faut-il vraiment en dire plus ? La quintessence du Funk.

Nous ne pouvions pas rêver de plus belle conclusion pour nos classiques que l’intemporel Sing a Sing of Song de Kenny Garrett, sorti en 1997 sur son album Songbook. Epilogue d’un parcours musical chargé de bonnes vibrations, laissez-vous emporter par le phrasé lumineux de ce titre iconique des années 90.

Voilà qui devrait grandement vous aider à recharger les batteries. On se retrouve très vite pour la prochaine playlist confinement !

Une sélection Couleurs Jazz à écouter sur vos plateformes de streaming, directement via le lecteur ci-dessous et sur Couleurs jazz Radio ! Nous contacter sur Facebook pour les horaires de diffusion.

Cliquez ici pour accéder à cette playlist via Spotify ou Deezer

Cette playlist et cette chronique ont  été concoctées par Jean-Baptiste Costa-Ludwig & Maxime Larcher.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest