Actualité

Corentin Rio et son Orphéon

Un orphéon au XXIè siècle, de quoi parlons-nous ?

En 2015, après une première expérience au côté de son comparse Armel Dupas comme “co-leader” au sein du duo électro-jazz WaterBabies, Corentin Rio fonde l’Orphéon, pensé comme un véritable orchestre miniature, un terrain de jeu idéal pour explorer son goût pour la composition, pour le jazz et l’improvisation, en capitalisant sur ses années d’études classiques d’orchestration et d’harmonie.

A l’instar des orphéons de l’ancienne Europe, il s’agit de réunir ses amis autour d’un répertoire chantant, où le plaisir de se retrouver et partager ensemble un moment de musique est au centre des préoccupations.

Ainsi regroupés autour des compositions de Corentin Rio qui œuvre à la batterie, ce quintet est composé de David Fettmann et Romain Cuoq aux saxophones, Federico Casagrande à la guitare et Leonardo Montana au piano et au Fender Rhodes. Les saxos solistes alternent tour à tour les sonorités, passant de l’alto au soprano, en soufflant aussi avec le ténor. Quant à la rythmique, elle est assurée par le Rhodes et le piano d’une part, la guitare aidée de quelques artifices et d’un ampli basse de l’autre ; nos deux musiciens se relaient pour assurer tantôt le rôle de bassiste, tantôt celui d’harmoniste, apportant ainsi autant d’options de timbres et de sons à l’ensemble.

Les mélodies inspirées des arrangements vocaux, l’interactivité de la musique, la recherche sonore, la connivence, sont au cœur de la démarche artistique de cet Orphéon des temps modernes.

Depuis deux ans, le groupe expérimente beaucoup de pistes musicales, aussi bien l’arrangement porté à la scène de répertoire vocal du 17ème siècle anglais (dont Purcell) que des compositions résolument modernes, de formules acoustiques ou plus électriques, de concerts allant du quintet au “onzetet”… Désormais, l’Orphéon de Corentin Rio défend une musique mature et sincère, nourrie d’influences multiples, fruit d’une recherche musicale exigeante et de la profonde amitié envers ces cinq formidables musiciens.

Lors de ce concert, riche d’émouvantes compositions et de créativité, nous avons particulièrement pu apprécier “Music for a while” adapté d’un titre d’un opéra de Purcell : second des quatre mouvements de la cette musique qu’il composa en 1692 (Z 583) et destinée à la pièce de John Dryden et Nathaniel LeeOedipus.

A noter que David Fettman était remplacé ce soir-là par Pierre Bernier.

 

Lineup :

David Fettmann, saxophone

Romain Cuoq, saxophone

Federico Casagrande, guitare

Leonardo Montana, piano and Fender Rhodes

Corentin Rio, batterie et compositions

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest