Skip to main content
Hit Couleurs JAZZ

N’importe quel groupe de jazz ou de rock peut jouer sur scène : si Bill Bruford tient la batterie, on ne le quittera pas, lui, des yeux pendant toute la prestation.

Car, en sus d’un immense musicien, Bruford assure le spectacle. La compilation-coffret que le virtuose a réuni pour BMG permet de comprendre pourquoi (« Making a Song and Dance : A Complete Career Collection« ). Bill Bruford accompagne certes, mais surtout son inventivité dans tous les styles, son personnage, ses talents divers, marquent la différence.

Omniprésent du début à la fin du set, le batteur/percussionniste peut pousser en avant et apporter une voix en renfort à n’importe quelle formation. Ceci, quel que soit le genre (rock, pop, jazz, jazz-rock).

Enumérons brièvement. Dans Earthworks, son propre groupe qui révéla des jeunes jazzmen anglais.

Dans Yes; dans King Crimson; dans les groupes d’Al Di Meola, de Kazumi Watanabe, de Ralph Towner; partout, Bill Bruford explose comme un pétard.

On se demande à quel moment l’artiste va toucher terre, tant il danse d’une cymbale à l’autre, tel un ressort. Apparaissent le long du parcours des figures du jazz, comme Kenny Wheeler, Django Bates, Chris Spedding.

Jamais hors-sujet dans ses propres albums (des raretés absolues, où l’on croise Annette Peacock, Allan Holdsworth). Dans le noyau de la création, toujours attentif, Bruford captive et se renouvelle. Un épais livret de photos inédites et de témoignages épatés garnit le coffret. Pour Robert Fripp, fondateur de King Crimson : « Bill est le seul musicien que je connaisse capable de presque tout laisser tomber pour un nouveau projet« . La preuve en 6 CDs.

BMG explique la raison (« Making a Song and Dance : A Complete Career Collection »- 6 CD /BMG/Billbruford.com)

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest