Hit Couleurs JAZZ

Un peu à la façon Concerto pour bugle et combo jazz, le groupe du pianiste Florian Pellissier sous le nom de Le Deal, enregistre dans les studios Van Gelder (tout de même…) à New York cinq plages envoutantes, servies par une rythmique de feu et le non moins incandescent bugle de Yoann Loustalot qui étire le son à la manière d’un Kenny Wheeler.

De Florian Pellissier on connait son quintet dans lequel on retrouve d’ailleurs le bugliste du voyage, et qui nous a déjà gratifiés de quatre albums (Biches bleues, Le diable et son train, Cap de Bonne Espérance, Bijou Voyou Caillou) riches en bop aux influences multiples et voyages savamment cuivrés.

Composés pour l’occasion, les titres s’enchainent à la façon d’un concerto, y figure d’ailleurs un morceau en trois parties (Mexican Juncanoo Suite) où le bugle conquérant s’envole sur un tapis solidement installé par une rythmique sans faille, notamment le batteur Malick Koly, qui a tenu, il faut le rappeler, les fûts, les peaux et les cymbales chez Wallace Roney. Cette partie est suivie par l’andante interprétée par le piano évanescent du leader qui laisse à nouveau la place au souffleur qui se livre à une brillante démonstration de travail du souffle sur des sonorités extrêmes.

La dextérité au bugle qui se conjugue avec l’inventivité est bien présente aussi sur les titres “Riot in Chinatown” et “Custom Agents“, le premier comme une échappée sans fin d’une rythmique ostentatoire, le second comme un souffle libre au-dessus de la cadence insistante d’une basse qui marque le temps. Il s’agit d’un enregistrement de climat dont on imagine les images filmées qui pourraient défiler derrière pour accentuer les thèmes évoqués par les titres. Des preneurs d’image au pays d’un preneur de son et une mention spéciale au pianiste, au spectre Debussyen étendu, chapeau pour les compositions.

Pour une fois, les trafics, la prison, les trafiquants et le deal nous procurent une addiction bien sympathique. À consommer sans modération.

Personnel :

Florian Pellissier – piano, Fender Rhodes

Yoann Loustalot – bugle

Théo Girard – contrebasse

Malick Koly – batterie

Jazz Traficantes est un album édité sous le label Favorite Recordings – 2020

Photo Haeder ©Laurene Brchoteau

Photo de Yoann Loustalot par ©Patrick Martineau

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest