Skip to main content

En partenariat avec l’association Les Aprèm’Jazz de Quimper, le Théâtre de Cornouaille, scène nationale, accueillait Airelle Besson, venue présenter son projet « Try ! », du nom de son dernier opus sorti cette année.

Après plusieurs reports, dus à… Un heureux évènement pour Airelle Besson qui l’éloigne des scènes pendant une année, puis la pandémie. La trompettiste fait alors part de son enthousiasme et de sa joie de présenter son nouveau projet. « Les reports, un mal pour un bien, vous pourrez entendre mon nouveau projet » dira-t-elle.

Elle est accompagnée de ses fidèles compagnons qui figuraient également sur son album précédant, « Radio One », à savoir :

Benjamin Moussay au piano, fender rhodes et synthétiseur basse (avec plein de fils de toutes les couleurs, soulignera Airelle)

Isabel Sörling : chant, voix

Fabrice Moreau : batterie

C’est donc un quartet rodé après plusieurs années de tournées en commun qui se présente au public quimpérois venu nombreux.

Cohésion du groupe et du son où chacune et chacun  trouve sa place, le quartet déroule de façon magistrale et fidèle le projet « Try ! ».

En ouverture et pour plonger dans l’ambiance, le groupe expose les trois parties de « The sound of your voice ». Superbes mélodies, jeu aérien de la trompettiste, voix pure et impressionnante de la chanteuse, alternances d’atmosphères avec les différents claviers de Benjamin Moussay ., précision chirurgicale et délicate de la batterie, le concert s’annonce de haut niveau. Et il le sera également par la suite !

Le groupe fait défiler les titres de l’album, nous faisant voyager notamment vers « Uranus et Pluton », morceau lumineux. Ou bien « Patitoune », au départ une berceuse composée par Airelle pour son enfant, mais passée à la moulinette par le groupe et qui n’endormirait sûrement pas l’enfant !

Et pour un des rappels, un superbe duo Airelle Besson – Benjamin Moussay., sur « Neige », un morceau présent sur l’album « Prélude » (paru en 2014, en duo avec le guitariste Nelson Veras).

Pour compléter, j’ajouterai que la salle du Théâtre de Cornouaille est très belle, l’acoustique excellente et tout ceci magnifié par de superbes éclairages.

Heureux public quimpérois qui bénéficie à la fois de cette belle structure ouverte au jazz, et de l’association les Aprèm’Jazz de Quimper qui assure sur la région une programmation de grande qualité. L’association fêtera en 2022, avec un peu de retard à cause de qui l’on sait, ses 20 ans.

Je pense que nous aurons l’occasion d’en reparler.

 

©Photos et texte, Philippe Colliot

 

 

 

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest