Le samedi 24 octobre , la MPT de Penhars à Quimper accueillait Sophie Alour et son sextet pour proposer son projet Joydans la très belle salle du Terrain Blanc. Ce concert prenait place dans le cadre de la programmation annuelle établie par l’association Aprem’ Jazz.

Sophie Alour a accepté généreusement que l’Orchestre National de Penhars assure la première partie.

Clin d’oeil à l’Orchestre National de Barbès, et, bel exemple de mixité ethnique, sociale et  générationnelle, l’orchestre composé de 9 membres fut une agréable introduction à cette soirée.

Fort également de sa diversité ethnique, le sextet de Sophie Alour a développé les thémes présents sur son dernier opus « Joy ».

Retenu en Egypte pour raisons sanitaires, Mohamed Abozekri avait délégué son « petit » frère Abdallah au saz.

Les autres membres nous sont bien connus : Damien Argentieri au piano, Philippe Aerts à la contrebasse, Donald Kontomanou à la batterie, Wassim Halal à la derbouka.

Et bien sûr Sophie Alour au saxophone ténor et à la flûte.

Je retiendrai la présence de Sophie Alour, maîtresse de son sujet, très à l’aise dans la présentation des morceaux et complice avec ses amis musiciens. Il faut dire que Sophie revenait sur ses terres à Quimper, ville où elle est née.

J’ai particulièrement apprécié la ballade Hydrate et Adoucit les Mœurs, exposée en trio avec Philippe Aerts et Damien Argentieri. Le souffle du sax ténor le dispute au son avec un léger vibrato. Superbe !

Donald Kontomanou et Wassim Halal régalèrent également le public en un jeu de questions-réponses et de battle. Une très grande complicité entre eux et un plaisir énorme à « s’affronter ».

Damien Argentieri et Philippe Aerts assurèrent pleinement leur rôle.

Quant au « petit frère », il a visiblement été tout de suite adopté, et Sophie lui interdit de quitter la France…

Le saz d’Abdallah Abozekri irrigue cette musique aux sonorités orientales vers un world jazz énergique et euphorisant.

Après le rappel, Sophie Alour invita l’Orchestre National de Penhars à venir rejoindre le sextet sur scène pour un final en apothéose.

Cette soirée faisait partie de la programmation 2020-2021 des Aprèm’Jazz. Cette association va fêter ses 20 ans en décembre avec notamment Papanosh. Animée par une équipe de bénévoles dynamiques, l’association propose de nombreux rendez-vous jazz tout au long de l’année dans différents lieux de Quimper et avec de multiples partenariats.

 

Pour tout savoir sur l’association apremjazz et la programmation en cours :

 

©Photos et texte de notre envoyé spécial Philippe Colliot.

 

 

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest