Sorti dans l’anonymat en toute fin de l’année 2020, cet enregistrement devrait permettre à son auteur d’en sortir. Markus Gottschlich, pianiste et compositeur autrichien nous livre un opus de ses propres compositions, un jazz aux allures contemporaines et citadines. Et pour cause…

À partir d’enregistrements faits à la main à l’occasion de ses ballades autour du monde, visitant Londres, Vienne, New-York, Miami, Taïpei, il conjugue en musique des sons saisis sur le vif. Ainsi des sons de l’ouragan Irma, le carillon de Big Ben, une calèche dans les rues de Vienne, jusqu’au sons du métro de New-York (Trainology) et même les sons d’une unité de soins intensifs (On the Brink)…Tout un matériel sonore qui peuple l’ordinaire des villes et sert de trame de départ au pianiste pour ses compositions personnelles. Une forme d’impressionnisme en musique.

Entouré d’une rythmique extrêmement présente qui scande le temps comme les bruits le monde extérieur et enveloppe les nappes pianistiques qui racontent l’histoire de ces bruits. Ou comment à partir de “sons trouvés”, raconter une mélodie qui chante une histoire, une histoire de bruits sans fureurs mais aux harmoniques distinguées – A Last Dance. Tu es bruit et tu deviendras musique. Excellent travail de composition qui emmène l’oreille en voyage, et pas que, il suffit de fermer les yeux.

On notera enfin deux invités de grande marque sur ce disque, ce qui témoigne de la reconnaissance accordée au pianiste, puisque ce sont Bruce Williams au sax alto et le presque légendaire trompettiste Bobby Shew qui viennent joindre leurs voix au travail pianistique.

Personnel :

Markus Gottschlich – piano

Bobby Shew – trompette

Bruce Williams – saxophone alto

Martin Kocian – contrebasse

David Halasz – batterie

Yogey Shetrit – percussions

Produit par Satori Sounds – Novembre 2020

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest