Skip to main content

Le guitariste Pat Martino n’est plus. Celui qui surmonta un anévrisme cérébral dans les années 70 pour ensuite re-apprendre la guitare est décédé suite d’une longue maladie respiratoire le 1e novembre 2021, dans sa maison natale de Philadelphie. Reconnu pour son phrasé rapide et moderne, il nous a offert 27 albums en tant que leader et collaboré sur plusieurs autres comme sideman.

Pat Martino – un style inimitable

Il fit ses premiers accords à l’âge de 12 ans et devint professionnel en 1961, à l’âge de 17 ans. C’est par son père, Carmen « Mickey » Azzara, chanteur dans des clubs de Philadelphie qu’il découvre le jazz et apprend la musique entre de bonnes mains : Dennis Sandole pour l’harmonie, des classes avec Johnny Smith (pour son legato) et quelques rencontres avec Wes Montgomery. Le style de Pat Martino est inimitable : créateur et incisif, un phrasé staccato très rapide et harmoniquement très riche, en font un des principaux guitaristes de bebop à l’instar de Joe Pass, Wes Montgomery ou Jim Hall. (source wikipedia)

The Island – Pat Martino Organ Trio (inspiré de Começar de novo – Ivan Lins)

Pat Martino, guitare / Pat Bianchi, orgue / Carmen Intorre Jr., batterie (Festi Jazz International de Rimouski 2015)

Entrevue au Festi Jazz International de Rimouski 2015

Nous l’avions rencontré quelques instants après son concert du vendredi 4 septembre 2015 au Festi Jazz International de Rimouski. Nous avons discuté, en anglais, de son état de santé, ce qui l’aime du format organ trio, sa citation « jazz is a history item », ce qu’il enseigne aux jeunes musiciens et guitaristes, son plus récent album Nexus avec Jim Ridl, et pour conclure, sa réponse lorsqu’on lui demande son meilleur moment en concert. Réalisé par Coco Jazz et Claude Thibault.

Un coup de pouce de Denis Chang (DC Music School)

En 2016 le guitariste collabore avec le guitariste Denis Chang (DC Music School) en créant le série de cours In The Style of Pat Martino. Si l’histoire de la scène jazz à NYC et aux États-Unis dans les années 60 vous intéresse, Denis nous recommande son autobiographie.

Pat Martino – Étude jazz blues (extrait)

patmartino.com

©Photo Header Tom Beetz

L’original de cet article est visible sur l’excellent site de notre partenaire Québecois, SortiesJAZZnights.com

 

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest