Skip to main content
Hit Couleurs JAZZ

Mystérieuse et envoutante sont les premiers mots qui viennent à l’esprit à l’écoute des compositions de la pianiste canadienne Kate Wyatt. Encore inconnue dans nos contrées, elle nous livre en quartet un joli bouquet de signatures personnelles mises en valeur par des acolytes inspirés et audacieusement virevoltants.

Très à l’aise devant son clavier, la montréalaise a déjà domestiqué ses touches en bonne compagnie : Kenny Wheeler, Yannick Rieu, Christine Jensen, Itamar Borochov, Ranee Lee, Al McLean, Don Thompson et l’Orchestre national de jazz de Montréal (ONJ). Elle fait également partie du Joe Sullivan 11tet et du Adrian Vedady Quartet. La critique canadienne n’hésite pas à la comparer à Fred Hersch et autre Brad Mehldau, c’est dire…

Une seule reprise dans ce disque, une version très actuelle du standard ellingtonien « A Flower is a Lovesome Thing » et le reste de l’album est constitué de compositions personnelles où l’insoutenable légèreté du clavier survole des discours incantatoires à des improvisations que l’on devine cadrées par une écriture sans tâche (Lhotse Face).

Chaque thème développe son atmosphère surprenante et jubilatoire à la fois, mais dans une harmonie d’ensemble qui ferait penser à plusieurs mouvements d’un même concerto. Le morceau « Antepenultimate » est à ce titre une véritable démonstration d’osmose entre les musiciens, comme une sorte de laboratoire d’expériences sonores où le pas de chacun constitue la marche pour le pas du voisin. Maelstrom inspiré et généreux (Duet).

L’excellent trompettiste Lex French traverse et subjugue ces compositions en soliloques d’une veine à la Kenny Wheeler justement et réhausse l’interprétation d’ensemble à laquelle la rythmique apporte plus qu’un soutien, comme une broderie finale d’un tissage très aérien et les cordes d’Adrian Vedady n’y sont pas pour rien qui tissent avec éclat une ouate sonore qui embellit la justesse des aigus du piano (Short Stories).

Une inventivité très poétique dans le jeu du piano qui donne à ce jazz très contemporain une sorte de sensibilité nostalgique du futur !

Première livraison sous son nom très réussie et qui titille notre impatience à guetter la suite des aventures pianistiques de Dame Wyatt.

Personnel :

Kate Wyatt : piano, compositions
Lex French : trompette
Adrian Vedady : contrebasse
Jim Doxas : batterie

Auto production, juillet 2022

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest