Skip to main content
ActualitéDans les bacs

Janis Steprans Quintet – Ajivtal

Cela fait plus de 25 ans que je suis la carrière du saxophoniste alto Janis Steprans.

Pupitre essentiel du grand orchestre de Vic Vogel à une époque, cet interprète qui peut jouer dans tous les styles est un trésor bien gardé. Au-delà des modes et du passage du temps, son style toujours en finesse signifie une approche du jazz qui devrait satisfaire le plus grand nombre. Pour ce Ajivtal qui fait référence au pays de ses ancêtres, les neuf plages ci-présentes sont autant de pépites qu’une certaine leçon autour de la note bleue.

Écoutons pour se faire l’oreille Shades of White, tout en finesse, l’homme exprime des sentiments à travers un jeu fluide et fortement nuancé. Le sachant altiste, nous le découvrons, saxophoniste soprano avec des intonations Coltrane dans Luna’s Tune, qui là encore, reste un joli modèle de travail. Il fait dire que Janis sait s’entourer, avec le pianiste Geoff Lapp, le contrebassiste Adrian Vedady, les batteurs André White/Kenton Mail et le surprenant guitariste Gabriel Hamel.

Maitre des ballades, Chambre No. 5 est un canevas parfait pour exprimer dans différentes tonalités tout ce que peut faire un saxophoniste dont la science de la note juste tombe à point. Sans toutefois tomber dans la musique du monde, Suite de thèmes lettons est aussi un bel exercice à l’alto qui offre des phrases concises, plutôt que des discours verbeux. Nous vous le répétons, c’est du très beau !

Christophe Rodriguez.

—–=====—–

Chaque mois ou presque, sortiesJAZZnights.com,  le site Québécois du Jazz et Couleurs Jazz collaborent en vous offrant des articles, textes et contenus respectifs ! Ce mois-ci, nous avons eu envie de partager la chronique signée  Christophe Rodriguez*, à propos de la sortie du dernier album du saxophoniste alto Rémi Bolduc.
(*) Christophe Rodriguez est également chroniqueur/blogueur jazz, classique et livres au Journal de Montréal

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest