ActualitéDans les bacsHITS Couleurs JAZZ

“ESSE” Gustavo Cortiñas Snapshot- second album

Par 26 janvier 2017Aucun commentaire
Hit Couleurs JAZZ

Pour un « Esse », c’est un coup de maître !

Gustavo Cortiñas, le Maestro Mexicain vivant à Chicago pense et donc est…

Inspiré par les philosophes de Platon à Hegel, d’Aristote à notre compatriote Descartes, ou encore Nietzsche, son jazz possède les nuances et les couleurs du Mexique, de l’Amérique Latine : les mélodies, l’harmonie, comme le swing de Chicago.

Dans tous les cas une musique et une philosophie positives, voir joyeuse et septique parfois. Une ode à la vie…

J’écoute du Jazz donc je suis.

Les 11 titres de l’album sont une ligne de vie :

  • Dialectics of Freedom
  • Filosofia
  • The Allegory of The Cave
  • Intro to Arête
  • Arête
  • Cogito Ergo Sum
  • Global Skepticism
  • On Certainty
  • Ubermensch
  • Intro to the Man of Flesh and Bone
  • The Man of Flesh and Bone

 

Gustavo Cortiñas s’est confié à Couleurs Jazz:

« ESSE est ma deuxième sortie discographique en tant que leader. Le projet comprend neuf compositions originales, toutes inspirées des écrits de personnalités de l’histoire de la philosophie occidentale. Cette aventure musicale réunit mes deux plus grandes passions: la musique et la philosophie.

Mon amour pour la philosophie vient de ma passion pour la vie : en tant qu’êtres humains, nous cherchons sans cesse le sens de l’existence ; la nôtre et celle du monde qui nous entoure. Ce sont les mêmes questions qui ont fasciné les philosophes depuis des siècles. Leurs réflexions sur la question ont inspiré des visions du monde contrastées et façonné l’histoire humaine. C’est pourquoi j’ai nommé cet album “ESSE“, qui signifie “être” en latin, un concept qui est au cœur de ce dialogue millénaire. Le travail et les perspectives de philosophes comme Platon, Aristote, Wittgenstein et Nietzsche ont eu un impact énorme sur mon développement en tant qu’artiste et en tant qu’être humain. Il est la source d’inspiration pour la musique sur cet album. Ce disque rend hommage à leur esprit et à leur héritage.

Ma passion pour la musique vient de son pouvoir d’exprimer et de communiquer ce que les mots ne peuvent pas. En quelque sorte, la musique occupe le terrain que la philosophie ne peut pas couvrir, c’est pourquoi je crois qu’ils se complètent magnifiquement. La musique peut être rationnelle, mais elle est toujours sentiment, émotif et même intuitif. Dans le jazz, la musique transmet une expression humaine brute. Imparfaite, spontanée et si belle ! »

« Ce projet est le deuxième album que j’ai sorti avec Snapshot. Ensemble, nous sommes passés d’un quintette à un septet et dans les cinq années où nous avons joué ensemble, nous avons développé un son de groupe cohérent. Nous avons notre propre façon d’interagir et de faire de la musique qui est rafraîchissante et toujours difficile. La réalisation de ce disque a eu un impact énorme sur notre développement quand il a s’agit d’écrire, d’interpréter, d’improviser et d’interagir en tant que groupe. J’attends avec impatience de continuer ce développement pendant que nous tournerons avec ce projet et exécuterons cette musique en live, et j’espère que nous pourrons continuer à créer de nouvelles musiques et développer nos voix durant ce beau voyage. »

CJZ- Le Jazz la musique et sa diffusion ?

« J’aime le jazz. Depuis la première fois que je suis allé à un concert de jazz live, j’ai été frappé par l’énergie brute et l’expression d’honnêteté qui émanait des musiciens, et par la liberté qu’ils semblaient partager durant le concert. J’ai pratique cette musique toujours avec toujours l’idée de partager cette liberté et dans ce bel effort collectif de faire de la musique. Je trouve une profondeur dans le jazz qui vient embrasser les musiques traditionnelles et une histoire de lutte et de sacrifice, mais aussi une histoire de la rencontre spirituelle et sociale des gens. Je pense que le jazz moderne ne se contente pas de reconnaître cette histoire et ces traditions mais il les embrasse, les étudie, puis se fonde en elles, inspiré par les luttes et les épreuves de la vie moderne. Il rassemble les gens, spirituellement et socialement, en célébrant nos différences, dans un monde globalisé qui semble parfois plus ségrégué que solidaire et qui tend invariablement vers plus d’uniformité que de diversité.

La diffusion du jazz aujourd’hui est la seule que j’ai jamais connue. Nous sommes dans un monde débordé d’information et de désinformation, avec le marketing et la publicité, et le jazz se retrouve dans une poche de cette existence. C’est une musique qui a été célébrée dans le monde entier, et est soutenue et diffusée dans les festivals, les clubs, les stations de radio et les magazines sur tous les continents, ainsi que les écoles de musique. Le jazz se propage comme ça par deux genres de personnes : celles qui veulent faire de l’argent hors de celui-ci (qui tentent de l’étiqueter, la commercialiser, l’intégrer, etc), et celles qui l’aiment et veulent répandre sa beauté. La musique sans nécessairement la lutte vers le sommet. Je trouve que ces derniers sont toujours les plus sincères, ils offrent des opportunités pour la musique sans préjugés, et permettent à la musique d’exister dans ses formes les plus audacieuses, repoussant les frontières et cherchant de nouvelles formes d’expression. C’est la forme de diffusion que je préfère, même si je comprends très bien, je remercie et j’apprécie la nécessité de la première également. »

CJZ : Line Up et amitiés ?

« Je suis rejoint sur cet album par sept musiciens étonnants et qui sont des êtres humains devenus ma famille et ont embarqué dans ce voyage avec les oreilles et le cœur grands ouverts à l’exploration de la musique. Quand j’ai apporté la musique aux répétitions ce n’était que des notes, mais ils lui ont donné la vie et l’ont transformée en quelque chose de beau.

Justin Copeland – c’est un trompettiste merveilleux, avec une oreille formée mais très curieuse, qui aime explorer toute la portée des textures de la trompette, avec de beaux tons d’harmonies, et vous laisse toujours avec une mélodie qui demeurera en vous.

Artie Black – saxophoniste ténor avec un son doux et caressant. Il présente de belles mélodies angulaires, qu’il développe magnifiquement, toujours conscient de ce qui se passe autour de lui, et en créant de belles lignes pour compléter l’ensemble.

Roy McGrath – un saxophoniste ténor avec lequel j’ai joué le plus longtemps (neuf ans maintenant). Nous avons joué et vécu ensemble pendant les périodes de vaches grasses comme de vaches maigres. Roy a une attitude positive et énergique envers la vie et la musique. Il a une conduite inégalée pour porter la musique en avant, il est capable d’injecter son énergie dans n’importe quel environnement musical et social, sans crainte du résultat.

Adam Thornburg– il a un des plus beaux sons de trombone qu’il m‘ait jamais été donné d’entendre. Adam aime le jazz, et vous pouvez entendre son respect pour l’instrument et la tradition dans chaque note qu’il joue. Il fait sonner toute la gamme de sa corne magnifiquement, et porte le beat du swing dans ses lignes, comme peu.

Joaquín García – Un merveilleux pianiste, au toucher délicat, qui sait quand repousser les limites et apporter de l’énergie et de la tension à la musique. Sa maîtrise du rythme et son caractère ludique en font un atout merveilleux dans la section rythmique. Ses solos ont un caractère patient bien à eux, et vous emmènent vers de beaux voyages.

Hans Luchs – Un guitariste très patient et coloré, une race rare. Il a une grande oreille et un grand talent pour le développement mélodique et explorer des harmonies colorées. Prêt à penser en dehors des sentiers battus et apporter ce qui est nécessaire à chaque situation.

Kitt Lyles –Il garde le groupe uni jusqu’au final. Kitt a une façon patiente de faire les choses, il consacre son énergie aux plus petits détails dans la musique, toujours dans la recherche pour l’affiner. Il écoute toujours avec attention le son collectif de la musique qu’il essaie d’ enrichir avec ses propres notes, qui apportent toujours une douce référence au blues.

CJZ – Et Par la suite, des nouvelles et des projets?

Platon (Athens)

Le groupe présentera de nombreuses prestations tout au long de l’année. J’ai des concerts programmés au Mexique et en Colombie cette année, ainsi que des dates de tournées et de festivals aux États-Unis et au Canada, et j’espère que ce sera l’Europe à la fin de 2017.

Je travaille actuellement sur un nouveau projet qui réunira ce groupe avec certains de mes chanteurs préférés pour explorer un éventail différent de la musique avec des chansons originales écrites au fil des ans avec les couleurs et les possibilités de ce septet. »

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest