Hit Couleurs JAZZ

Żądza, premier album “Momentum”

Ou comment renouveler l’art du trio piano, basse, batterie, si classique en jazz ?

Mais c’est ça le Jazz justement ! Il se réécrit et se réinvente tous les jours. Les couleurs multiples de cette musique hallucinante d’un peu plus d’un siècle se renouvellent sans cesse.

Żądza, (il faut prononcer Jandza) c’est à la fois la quête et le désir. La recherche d’un nouveau souffle, d’un son propre… à provoquer cette fameuse envie. Nous avons donc à faire à une nouvelle ambiance musicale, très jazz, très musique de films aussi. Il suffit de fermer les yeux, et les images arrivent tout naturellement.

C’est bien écrit, comme on dirait d’un roman. On est invités à plonger dans un autre univers, plutôt paisible, parfois joyeux, dynamique.

Un mot sur le label, “Le Maxiphone collectif“. Il s’agit d’un label à l’origine formé par 9 musiciens dont Géraldine Laurent, Didier Fréboeuf, Fred Pouget, son directeur… qui depuis 16 ans fait éclore des projets au service du jazz et des musiques improvisées.

Depuis 2015, le collectif décide de produire lui-même ses albums comme celui-ci ou tout récemment l’excellent Clax Quartet

Les musiciens du trio Zazda sont :

Nicolas Granelet, compositeur et pianiste, qui avant de suivre une solide formation au conservatoire, toucha au rock progressif, au reggae, au Jazz funk, au rock electro, au black metal et au new wave… Tous les chemins peuvent mener au jazz ! Il écrit des musiques de films, comme des compositions pour quatuors à cordes. Il possède un diplôme d’Etat en piano classique et un autre de musicothérapeute… C’est pour ça que ça fait du bien ?

Dominique Bénété, à la contrebasse et aux effets est un autodidacte qui vient du rock, du Jazz fusion. Médaillé d’or au CNR de Limoges il occupa parallèlement plusieurs postes de contrabassiste solo, entre autres à l’Orchestre Symphonique Régional du Limousin.

Alban Guyonnet aux percussions africaines et aux effets est un passionné de percussion Mandingues qu’il étudia au Sénégal, au Mali, en Guinée. Il est aujourd’hui percussionniste au sein de plusieurs autres groupes tels que le trio d’Alain Bruel, ou avec Tarik Chaouch, Julien Soro,…

Écoutons l’album :

Le public Jazz, en principe ouvert aux sons nouveaux, prompt à l’étonnement, comme les réfractaires et plutôt adeptes des musiques électroniques et des effets pourront se rejoindre et se rendre ensemble, par exemple au concert de sortie, au Studio de l’Ermitage, le 26 septembre prochain !

(Voir les détails ici)

 

 

Tigran Hamasyan

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This