Pablo Campos « People Will Say »

Le public français se souvient des débuts professionnels du chanteur-pianiste Pablo Campos au sein de son quintette aux côtés de Jérôme Etcheberry (tp) et Nicolas Montier (ts), en 2015 à Jazz aux Esselières (Villejuif), de son passage à Jazz in Marciac (2017) et de son Hommage à Frank Sinatra au Sunset (2018) qui préludèrent à des engagements encore plus prestigieux sur des scènes internationales (JazzVox à Seattle).

Une telle trajectoire montre donc que sa popularité ne résulte pas d’un engouement passager.

Pour ce disque, le premier publié sous son nom, Pablo Campos a sélectionné dix standards du Great American Song Book prenant place dans son parcours musical et les expériences de sa vie. S’ajoutent deux compositions personnelles évoquant des lieux new yorkais familiers : 60 East 12th Street et Washington Heights, un blues de belle facture qui met en évidence la qualité de son jeu de piano et le naturel de son phrasé.

Évoquant par moment la manière de Nat King Cole, le chant de Pablo Campos libère un swing feutré au charme intimiste associé à un sens aiguisé de l’interprétation. La façon dont il rend le caractère énigmatique de la mélodie de No More, dont Billie Holiday a donné une version remarquable avec l’orchestre de Toots Camarata, en 1944, est sur ce point exemplaire. Accompagnateurs expérimentés et talentueux, Peter Washington à la basse, Kenny Washington à la batterie et le guitariste David Blenkhorn, invité sur cinq titres, possèdent une longue pratique de ce type de répertoire et participent très largement à la réussite de l’entreprise.

Un beau disque !

L’album est sorti chez Jazztime Records.

Enregistré le 5 février 1918 au studio Acoustic Recording, Brooklyn, New York.

Line up:

Pablo Campos (piano, voix),

Peter Washington (basse),

Kenny Washington (batterie),

Dave Blenkhorn (guitare).

 

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest