Hit Couleurs JAZZ

Marco Mezquida: “Conexión”

L’ascension de Marco Mezquida au cours des dernières années est absolument incontestable. Étant actuellement l’un des musiciens de jazz les plus acclamés en Espagne, le festival de jazz de Barcelone a décidé de dédier un «portrait d’artiste» au pianiste de Minorque, 30 ans et qui inscrit ses propres racines dans un jeu à la fois humble et puissant. Son travail d’enseignant se marie à son travail constant de compositeur, de soliste et de compagnon, car son caractère caméléon lui permet de s’adapter et de briller dans n’importe quel contexte. 2017 s’achève pour Mezquida sur ce projet de collaboration passionnant avec un autre musicien important en Espagne, le guitariste de flamenco Chicuelo. Ensemble, ils ont créé, avec le percussionniste Paco de Mode, un enregistrement de presque une heure qui combine flamenco, classique et jazz donnant un résultat que l’on peut qualifier d’épique – Conexión.

Conexión (connection en Espagnol), un album Taller de Músics, aurait pu être un bouillon de signes et de styles non identifiés. Cependant, contre toute attente, cette suite de conversations courageuses entre un piano jazzy et une guitare fièrement et résolument flamenco, merveilleusement accompagnée par les percussions de Paco de Mode, finit par devenir «une chanson».

Ceci dans son sens littéral et poétique.

Le projet avec Chicuelo consiste en des compositions où l’improvisation a son mot à dire, mais il y a une grande quantité de structures solides ; c’est un concert où chaque chanson a un itinéraire établi. C’est très attirant, très vital, très … pheew … très expressif.

Pendant la représentation, le public a l’air perdu et sur le point de pleurer, de rire, de crier ou de s’évanouir.

©Photo Nuria Ribas Costa

On a melodic level, neither of the two main instruments leads. It is a constant talk along a very well established path, building up to various climaxes of expression and even drama. Chicuelo’s undeniable talent with flamenco guitar carries fantastically the heritage of a traditional folklore that has severe hints of mysticism inside, whilst Mezquida’s several entrances become statements of the presence of jazz, classical and pure, indescribable improvisation. All of this happening on top of Paco de Mode’s brilliant rhythmic fire.

Sur le plan mélodique, aucun des deux instruments principaux ne mène. C’est une conversation constante, le long d’un chemin très bien établi, se construisant pour atteindre différents sommets de l’expression et même du drame. Le talent indéniable de Chicuelo à la guitare flamenca porte merveilleusement l’héritage d’un folklore traditionnel aux effluves marquées de mysticisme intérieur, tandis que les interventions nombreuses de Mezquida sont comme des déclarations de la présence du jazz, de pures et indescriptibles improvisations. Tout cela se passe au beau milieu du feu rythmique de Paco de Mode.

“Mon objectif principal est d’embarquer le public, de le faire voyager.”

Ecoutons l’album “Conexión“:

montparnasse jazz cafe 15 déc

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This