Hit Couleurs JAZZ

La Section Rythmique fait des rencontres…

Le 12 juin 2017, c’est Brad Child, venu d’Australie en France, qui rencontra La Section Rythmique.

Un album auto-produit sorti le 1er mars 2018 : Brad Child meets La Section Rythmique

La section rythmique est née de la rencontre de Guillaume Nouaux (dms), Dave Blenkhorn (g) et Sébastien Girardot (b). Les trois compères se connaissent depuis plusieurs années et sont des habitués du festival d’Ascona (Suisse) où ils ont accompagné de nombreux musiciens dans les contextes les plus divers.

On les entend ici dans deux disques qui témoignent de leurs qualités et de leur faculté d’adaptation. Le premier les trouve aux côtés du saxophoniste ténor australien Brad Child qui écume depuis plus de trente ans les scènes du monde entier. Possédant une sonorité ample et voluptueuse, Brad Child s’inscrit dans la tradition des ténors texans magnifiée par Herschel Evans, Arnett Cobb et Buddy Tate. Son discours privilégie le swing le plus direct en allant droit à l’essentiel sans s’embarrasser de fioritures. C’est aussi un interprète de ballades généreux comme le montrent ses belles versions de Blue and Sentimental et The Very Thought of You.

Le 22 et 23 janvier 2017, c’est Evan Arntzen, venu des Etat-Unis qui traversa l’Atlantique pour rencontrer La Section Rythmique.

Un album auto-produit sorti le 1er mars 2018 : Evan Arntzen meets La Section Rythmique

Le recueil « Evan Arntzen Meets La Section Rythmique » ouvre des horizons plus larges. Y officie le clarinettiste, saxophoniste ténor et crooner canadien Evan Arntzen, très à l’aise dans un répertoire éclectique puisque s’y trouvent des pièces comme Bailin’ The Jack de Chris Smith et des standards du jazz (Tickle Toe, Lotus Blossom ou I’ll get By). Evan Arntzen connaît ses classiques mais ne craint pas d’inclure dans son jeu une touche plus moderne bien perceptible dans Please, la belle composition de Leo Robin et Ralph Rainger.

Ce qui rend l’écoute de ces deux disques séduisante est le dialogue de vif argent instauré entre les solistes et la section rythmique hissée au rang d’un véritable trio. Bon rythmicien de la guitare, Dave Blenkhorn est capable de produire des solos et des contrechants fort bien venus. Son compère, Sébastien Girardot délivre un accompagnement d’une grande sûreté et distille quelques solos de basse d’une belle autorité. Le jeu de Guillaume Noueux est enthousiasmant. Batteur inventif, il n’a pas son pareil pour inspirer les solistes par ses relances tout en assurant impeccablement le tempo. Une musique actuelle et authentique.

autopub 18 juin

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This