Jazz en Place @ Dinan, 2018

C’est la 14ème année que Jazz en Place fait vibrer les remparts de Dinan ainsi que les communes alentours. Une semaine de festival où tous les concerts sont gratuits !

Patrick Jouannic, qui en est le directeur et l’instigateur, a toujours souhaité favoriser l’expression du jazz sous toutes ses couleurs.

Du lundi au jeudi, deux concerts sont organisés chaque soir, en plein air, sur les différents sites et dès  le vendredi, la Place St-Sauveur, dans le centre historique de Dinan, accueille concerts et bal final du dimanche soir.

D’autres lieux (couverts) sont également investis : la Bibliothèque Municipale de Dinan, le cinéma Emeraude, les restaurants La Goulue et le Zag.

Lundi 20 Août

-19h : Ludovic Ernault Quartet ouvre le festival sur la butte féodale de Léhon. Le cadre est splendide, le public nombreux, le soleil au rendez-vous.

Ludovic Ernault (sax alto) et ses compères, Enzo Carniel (piano), Florent Nisse (contrebasse), Simon Bernier (batterie), font partie de cette nouvelle génération de jazzmen qui ne cessent de nous étonner, par leur maitrise instrumentale et par leur maturité musicale. Les compositions de Ludovic Ernault entraînent l’adhésion du public.

-20h30: Le trio de Michel Edelin (flûtes), Peter Giron (contrebasse), John Betsch (batterie) invite le flûtiste  costarmoricain Jean-Mathias Pietri .

C’est une formation atypique, dans laquelle les deux flûtistes nous font découvrir l’étendue de l’univers de leurs instruments. Jean-Mathias Pietri utilisant même une flûte contrebasse ! Une musique assez intimiste, ponctuée par l’humour subtil de Michel Edelin. A noter l’extraordinaire prestation de la rythmique assurée par Giron et Betsch.

Pour les passionnés, la soirée se termine à la Goulue, par une jam session animée par Sophie Druais (contrebasse), Edouard Leys (piano) et Stéphane Stanger (batterie)

Mardi 21 Août.

-19h : Le Jardin de St-Solen, à Lanvallay, accueille  Benjamin Coum trio, avec Arnaud Grosfiley à la contrebasse et Richard Housset  à la batterie.

C’est à la découverte d’une musique multicolore, parfois envoûtante, énergique ou intimiste que Benjamin Coum (piano et compositions) nous convie. Les morceaux sont tirés de son dernier album « Memento Mori », paru fin 2017.

-20h30 : Abbe Ngayihi « Atan » septet prend le relais. Il s’agit d’une rencontre entre la musique camerounaise et le jazz ! Avec un orchestre de feu et une section cuivre hors pair, Abbe nous transporte à Yaoundé avec son jazz métissé, qui invite le public à danser. Dommage qu’il soit si bavard entre chaque morceau…

Line up : Abbe Ngayihi (piano), Jean-Baptiste André (contrebasse), Ronan Després (batterie), Jean-Baptiste Tarot (saxophones), Jean-Jacques Elangué (saxophone), Ronald Baker (trompette), David Rabiller (percussions).

-Fin de soirée au Zag, bar-restaurant sur le port de Dinan, avec Pat Jouannic trio ;

Pat Jouannic (batterie), Philémon Régnault (contrebasse), et Eric Richard (piano).

Mercredi 22 Août

– 14h30 à l’Emeraude Cinéma : projection du chef-d’oeuvre de Robert Wise « West Side Story » prélude au concert prévu le soir à Quévert, au Courtil des Senteurs, autour du projet de Ludovic de Preissac « West Side Suite ».

-19h : Victime d’un accident, Ludovic de Preissac est remplacé par …, Ludovic Allainmat (piano) qui prend au pied levé, la tête du septet.

Line up : Samuel Hubert (contrebasse), Andreas Michelutti (batterie),Olivier Defayes (saxophone), Arno de Cazenave (trompette), Stéphane Audard (guitare) et Valéry Haumont (chant). L’écrin de la roseraie résonne des arrangements de cette suite. Le chant et les improvisations vocales de Valéry Haumont (quel tromboniste!) complètent le tableau.

-Le bar-restaurant accueille la jam session organisée autour de Mathieu Crochemore (guitare), Jean-Patrick Cosset (clavier) et Bob Gullotti (batterie).

Jeudi 23 Août

-17h : l’Emeraude Cinéma projette « Kuzola », film documentaire qui raconte l’aventure de Lucia de Carvalho,  en sa présence.

-19h : La météo se dégrade avec des ondées apparues une heure plus tôt. Nous sommes en Bretagne.. C’est à Pleudihen, esplanade de la Mairie, qu’ abrités sous un petit barnum, Yvan Knorst (guitare) et Sébastien Charlier (harmonica) vont distiller leur envoutante musique, à la fois intimiste, métissée et chaleureuse.

-20h30 : Les pluies ayant cessé et ayant rafraichi l’atmosphère, le jazz fusion et la frénésie urbaine rock et funk du quartet de Dominique Carré sont les bienvenus pour réchauffer l’auditoire enthousiaste.

Mention spéciale à Fred Burgazzi au trombone, avec à ses côtés, Dominique Carré guitare, Pierrick Biffot, basse et Michel Jamier, batterie.

Vendredi 24 Août

Le festival gagne ses quartiers dinannais au coeur de la cité médiévale. La journée du vendredi est traditionnellement consacrée à ces musiques aux marges du jazz. La place est comble.

-20h : Leïla and the Koalas ouvre les festivités. Contrebasse, guitare et voix pour un répertoire aux accents folks américains, bluegrass, sans oublier l’inspiration gospel. La voix pure et profonde de Leïla nous transporte dans cet univers. Paul Manoeuvrier à la guitare et Guillaume Jurkiewicz à la contrebasse accompagnent le chant de Leila Chevrollier-Aissaoui.

22h : Lucia de Carvalho et ses musiciens proposent une musique libre et voyageuse, mêlant les sonorités de sa terre natale, l’Angola ainsi que celles du Brésil, aux rythmes du monde et des musiques actuelles.

La place St-Sauveur chavire et chaloupe sur ces « rythmes endiablés ».

Samedi 24 Août

-La soirée débute à 18h à la Bibliothèque Municipale de Dinan. Benjamin Coum et Tobie Koppe, animent une conférence « Claves en Jazz ». Présentation théorique, parfois ardue pour les néophytes, mais largement illustrée par des intermèdes musicaux.

-20h : Manu Borghi trio investit la scène place St-Sauveur. Dans sa musique pourtant très identifiée, on pressent l’influence des grands maitres, Bill Evans et Mc Coy Tyner en particulier. Il est admirablement accompagné de deux orfèvres : Michel Zenino à la contrebasse et Philippe Soirat à la batterie.

-22h, Pierrick Pédron remplace à la dernière minute Eric Le Lann empêché.

Le reste du quartet constitué de brillants musiciens est bien présent : Vincent Bourgeix, piano ; Matyas Szandaï, contrebasse et Tony Rabeson, batterie. En ouverture magistrale du concert « Round midnight », avec une longue et inspirée introduction solo de Pierrick Pédron. Quel son ! Quel lyrisme !  La suite du concert s’articule autour de Mr Monk et de quelques compositions du dernier opus de Pierrick Pédron, « Unknown ». Un concert inoubliable.

Dimanche 25 Août

« Tout le monde sur le pont » c’est le rendez-vous devenu incontournable du dimanche après-midi.

Départ du port de Dinan à bord du bateau La Passagère pour le Blue Note Brass Band qui, de quai en quai, va animer le port puis les terrasses des cafés. L’ultime étape consiste pour le Brass Band, à remonter, façon 2nd line, la célèbre rue du Jerzual, sur plus d’un demi kilomètre, avec des pourcentages compris entre 10 et 18 %, jusqu’à la place St-Sauveur.

Jean-Baptiste Tarot, saxophone, Benoit Gaudiche, trompette, Mathieu Letournel, soubassophone, Erwan Boivent, banjo et Ronan Després, percussions, relèveront le défi avec brio.

-19h : Il revient à Gabacho Maroc de clôturer cette 14ème édition du Festival Jazz en Place.

Malgré un ciel menaçant, le moment est festif ; une bonne partie du public investit le devant de la scène et danse aux sons  des instruments occidentaux, africains et orientaux qui dialoguent en une alchimie joyeuse et colorée. Final en apothéose. Avec Hamid Moumen (chant, guembri), Aziz Fayet (chant, oud), Vincent Thomas (batterie), Mathieu Lucas (basse), Frédéric Faure (percussions, n’goni, choeurs), Illyes Ferfera (saxophone, choeurs), Pierre Cherbero (claviers, choeurs).

Texte et Photos ©Philippe Colliot

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest