Exposition Hélène Lhote – Maisons-Laffitte – 24/03 au 08/04/2018

« Voltes Facettes »

L’Ancienne Église, près du château de Maisons Lafitte qui accueille des expositions d’artistes et chaque année les  concerts du Festival Jazz à Maisons Laffitte (du 9 au 17 juin en 2018), ouvre ses portes à l’exposition de la plasticienne Hélène Lhote.

Elle nous raconte :« Et l’on se croit libre de faire, de dire, d’entreprendre… Les images saturent notre quotidien, accaparent nos esprits et nous grisent ; nous sommes cernés, soumis au contrôle. Par bonheur, l’oeuvre nous permet d’échapper à cette condition et de résister par l’esprit, le rêve, l’invention. Se donner le temps de la contemplation, de la création d’un pont entre l’oeuvre et soi-même. Écouter l’écho puis entrer en résonance avec le lieu ; dans une église vivre l’aspiration verticale, lever la tête, changer de posture. Se redresser. »

« En pensant ce lieu, cette exposition éphémère, j’ai pensé que le Jazz, pouvait accompagner mon travail sur le mouvement, ajouter une dimension. Le fait d’avoir orienté l’exposition sur le thème du miroir, du reflet, m’a entraînée sur celui du mouvement. Or qui dit mouvement dit musique. Pour moi le jazz est idéal, car il joue avec tous ces fils qui sont les miens : la dissonance, le contraste, les ruptures, l’harmonie… Ce partenariat avec Couleurs Jazz est formidable, car ils ont su mettre leurs connaissances et leur sensibilité au service de cette exposition. C’est la première fois que je fais cette expérience, d’introduire de la musique dans mes expositions. »

L’atmosphère et l’ambiance étaient proches du rêve, lors de ce vernissage, avec cette foule intriguée, murmurante, puis bruissante..

Gaby Sanchez pour Couleurs Jazz, qui connait et suit le travail d’Hélène Lhote depuis plusieurs années, a multiplié les allers retours avec l’artiste en écoutant des heures de musique…. 180 titres avaient été présélectionnés au départ pour accompagner l’oeuvre d’Hélène Lhote.

L’exercice est assez délicat : comme pour un film, il ne s’agit pas que la musique prenne le pas sur l’image, mais la soutienne. L’art pictural et le jazz ont pour but ultime de susciter l’émotion. Dans ce cas, on peut noter instantanément l’effet amplificateur et lâcher prise encore plus aisément.

Pour ce Sound Design, Gaby Sánchez et Hélène Lhote ont retenu : 

Mark Guiliana                                    Move Over Old Guy

Stefon Harris                                          Nature Music

Christian Scott aTunde Adjuah                     Bae (Interlude)

Rudresh Mahanthappa                     Bird Calls #4

John Cage                                          Sonata and Interludes

Gary Burton, Chick Corea                  Feelings and Things

Yusef Lateef                           Bamboo Flute Blues

Tigran Hamasyan                  Traces IX

Mederic Collignon & Jus de Bocse               21 St Century Schizoid Ma

Soft Machine                                     The Floating World

Ben Williams                                     Smells Like Teen Spirit

Daniel Humair, Stephane Kerecki                Bernard Rancillac      

Stefon Harris                         Drum Storm

Nils Petter Molvaer                           Exit

 

©Photos Patrick Martineau, JzzM pour Couleurs Jazz

Pour voir les oeuvres d’Hélène Lhote à la Galerie Prat Marca

 

My Funny Winter 19 Fev

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This