Champagne Delong Marlène, la fraîcheur nature

La Champagne me manquait ! Me voici dans le pays sézannais, sur la commune d’Allemant, dans la maison de Champagne Delong. Marlène a repris l’exploitation de ses parents, avec la passion chevillée au corps de respecter la nature.

Cette exploitation familiale voit le jour en 1966 quand Gérard Delong avec sa femme achètent quelques parcelles sur trois communes des Côteaux Sézannais. Ils plantent leurs premières vignes et récoltent leurs premiers raisins qu’ils livrent en coopérative. Avec la volonté de maîtriser l’ensemble de la production et de travailler leurs vins, ils achètent leur premier pressoir dès 1980, année de lancement de leurs premières cuvées. En parallèle, ils continuent d’acheter des terres, disposant ainsi d’un domaine de près de 10 ha.

En confiant le domaine à leur fille en 2000, la maison prend son nom : Champagne Delong Marlène. Mais en travaillant dans ses vignes, elle réalise qu’il y manque la vie ; la vie qu’elle constate dans son jardin ou ses balades en forêt et qu’elle croyait trouver chaque jour au milieu de son vignoble. Commence alors une “croisade” contre les sols nus, les insecticides, les produits trop importants et certains inutiles… et la compréhension d’un écosystème qui se suffit à lui-même ; les haies d’arbustes, par exemple, favorisent le retour des insectes, dont certains mangent les nuisibles des raisins… Dans le même temps, elle adapte les pratiques viticoles afin de mettre en avant la qualité plutôt que la quantité des raisins. Son respect de la nature via cette viticulture durable permet le retour de la vie dans ses vignes : flore, faune dont les coccinelles et le papillon, qui fait maintenant office d’emblème de la nouvelle marque. La différence œnologique commence alors à se faire remarquer au bout de quelques années.

En 2008, l’arrivée de son compagnon permet de donner une nouvelle dynamique à la maison : Damien gère le vignoble et Marlène élabore les vins. Ces deux jeunes passionnés, tout en optimisant la viticulture durable tant dans le vignoble que dans la vinification, développent une culture parcellaire permettant de créer de nouvelles cuvées. Avec comme récompense du travail bien fait la certification en 2015.

Les trois cépages champenois sont cultivés sur le domaine : la moitié en Chardonnay, un tiers en Pinot Noir et le reste en Meunier. Cette répartition constitue le squelette de l’assemblage entrant dans le Brut, la Cuvée Privilège, référence du style de la Maison, avec comme souhait la simplicité, la facilité de dégustation et une belle fraîcheur.

Quoi de plus naturel que de vous faire découvrir la cuvée Esprit Nature : un monocépage 100% Chardonnay. Les raisins proviennent de deux parcelles du lieu-dit Beauregard, exposées plein sud, avec un sol argilo-calcaire. Ce terroir est enherbé impliquant une vigne plus aérée, moins concentrée, plus facile à protéger, constante d’année en année. L’objectif est de favoriser la maturité, l’intérêt gustatif après sept-huit ans, offrant ainsi des vins aromatiques tout en renforçant leur minéralité. Avec plus de cinq ans sur lattes, le vieillissement est plus long pour obtenir plus de concentration et “adoucir” le vin, privilégiant l’acidité au départ et la fraîcheur en finale, avec la volonté de ne pas trop doser en liqueur d’expédition pour retrouver les arômes naturels du vin.

C’est le moment de déguster le millésime 2010 :

le dosage extra-brut exprime la fraîcheur et les arômes. La robe est féminine, d’une belle couleur de sable brillant. Son nez complexe révèle des notes minérales, de fruits blancs comme la poire, des agrumes et d’épices. Sa bouche est gourmande et fraîche, avec une finale légèrement citronnée. Idéal dès l’apéritif, ce vin grâce à sa fraicheur iodée va aussi permettre des accords parfaits avec des sushis, des sashimis ou un poisson grillé, également sur un fromage frais en fin de repas.

Autre cuvée dans un style très différent : la Grande Réserve, sélection de parcelles exceptionnelles. Vieillie plus de six ans, l’assemblage reprend cependant la répartition des cépages du domaine, pour obtenir des vins plus ronds et équilibrés avec une belle recherche pour le côté gourmand et gastronomique. Un flacon spécial magnifie une couleur d’or vieux. Le nez est intense, subtil, avec des notes beurrées, de la brioche. En bouche, l’attaque est souple, la texture est soyeuse avec un équilibre harmonieux, la puissance du Pinot Noir apparaît en fin de bouche. Ce champagne, servi notamment au restaurant l’Etoile de Mer d’Anglet, s’accorde idéalement avec des poissons, mais également sur des viandes blanches ou un magnifique foie gras poêlé sel-poivre.

Toute cette puissance exprimée et ce bel équilibre m’ont fait penser à cet hommage à Coltrane par Sandro Fazio à la guitare, accompagné du saxophone de Francesco Bearzatti et de la voix de Félix Barth, un très bel album sorti tout récemment, “Dear Lord

Exploitation familiale. Vigneron récoltant-manipulant.

9,3 hectares.

www.champagne-delong-marlene.com

SHURE

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This