Biennale de Jazz au CDBM – Le Perreux/Marne – 16&17/03

Nous sommes encore en hiver, et déjà, la saison des Festivals arrive à grands pas avec dès la mi-mars,  La Biennale de Jazz, au Centre des bords de Marne, le CDBM du Perreux/Marne !

Depuis 1992, le jazz est un des axes forts de la programmation du Centre des bords de Marne. Avec la « Nuit du Jazz » comme point de départ, un important travail de développement est mené autourdes diverses formes et couleurs du Jazz. C’est dans cette démarche que Michel Lefeivre, directeur du CDBM, nomme en 2010 Jean-Marie Machado comme « compositeur associé » au lieu. Il développe alors une programmation hors les murs, la production d’une création par an et l’organisation d’un temps fort : la Biennale de Jazz.

Véritable reflet d’une programmation jazz protéiforme, cette Biennale se veut ouverte sur le monde. Sur deux jours se concentrent les trois axes artistiques du pôle jazz à vocation régionale que souhaite développer le CDBM : 11 formations, 50 artistes, pour 10 heures de musique jazz !

Cette programmation exprime la diversité des couleurs du jazz d’aujourd’hui.

Vendredi 16 mars :

  • Les Rugissants, tentet de jazz moderne mené par le jeune pianiste et compositeur Grégoire Letouvet.
  • Richard Galliano en solo, maestro de l’accordéon, reconnu par ses pairs comme comme musicien de jazz autant que comme aventurier
d’autres genres musicaux.
  • Régis Huby, The Ellipse, music for large ensemble. Un corps sonore se faisant l’écho du parcours et de la mémoire de chacun des 16 musiciens.

The Ellipse ©Photo Jérôme Prébois

Samedi 17 mars :

Une après-midi sous le signe de l’innovation musicale :

  • Ozma, The lost world : musique live et cinéma. Un trésor du cinéma muet que l’ensemble Ozma dépoussière à l’aide d’une bande sonore actuelle, un jazz aventurier aux accents électros.
  • Pol Belardi’s quintet, Force. Les compositions du groupe, tantôt atmosphériques, tantôt explosives, proposent un voyage sonore inédit aux confins de la création.
  • Léo et Jules Jassef, un duo trompette, piano interprété par deux frères… formés au collège de jazz de Marciac.
  • Renan Richard sextet, issus des conservatoires parisiens, ces jeunes musiciens présentent une musique originale ayant le souci du jeu collectif autant dans l’écriture que dans l’improvisation.

Une soirée ouverte, créative, riches d’influences…

  • Stracho Temelkovski, musicien du monde, dont l’originalité, la poésie et le cosmopolitisme sonore fusionnent et transcendent ses différentes influences musicales à travers de multiples instruments. Un moment unique !
  • Lionel Suarez quartet, concert-hommage à Carlos Gardel où jazz et tango s’enlacent pour le 
Sans violon ni piano, une couleur spécifique sur des arrangements ciselés et ouverts à l’improvisation.
  • Henri Texier Hope Quartet, plus que jamais, au cœur de l’univers de la musique de Jazz, nous pouvons partir à la découverte de nouveaux espaces et continuer d’être des « sculpteurs de temps qui passe ».

 

Henri Texier – Hope 4tet ©Guy Le Querrec – Magnum Photos

Un festival à découvrir pour sa diversité de programmation dans un même lieu sur deux jours.

Centre des bords de Marne, du 16 au 17 mars.

 

autopub 18 juin

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This