A quoi sert la musique dans les lieux publics ?

Aujourd’hui plus de 70% des lieux publics diffusent de la musique (… Quelle musique ?)

Ainsi un tiers n’en diffuse pas.

La Sacem a donc commandé une étude pour en savoir plus et a étudié le phénomène auprès de différents commerces de biens de consommations ou de services.

©Photo Couleurs Jazz

Le phénomène playlist.

Quid de ce nouveau mode de diffusion ? La playlist élaborée en fonction des horaires, de l’image que la marque souhaite donner, impacte autant les publics que les employés.

Les mélodies rythment nos comportements.

La musique, première passion des français est de plus en plus présente dans notre quotidien nous signale l’étude.

Pourtant, parmi les styles de musiques préférés des français, le pop-rock et hélas la variété figurent au premier rang.

Mais ce n’est pas parce que les faits divers dans la presse sont les informations qui remportent le plus grand succès, qu’il ne faut pas abandonner l’information politique, économique, sociétale…

Le public, quand on lui propose un choix de qualité, préfère les festivals de Jazz (et de Rock) à tous les autres genres musicaux, nous indique une étude complémentaire de la Sacem.

Aujourd’hui, 70 % des français écoutent de la musique en ligne, essentiellement grâce aux sites de Streaming vidéos (Youtube, Viméo) et audio (Deezer, Spotify,…) La musique est aujourd’hui omniprésente : les playlists Couleurs Jazz sont diffusées dans des bars, des restaurants, au sein d’entreprises, jusqu’à des cours particuliers de coaching sportif.

©Photo Couleurs Jazz

D’une manière générale, l’immense majorité des employés apprécie que la musique soit diffusée sur leurs lieux de travail. Il suffit qu’elle soit adaptée.

Elle permet également, quand elle est diffusée dans un casque ou des écouteurs, soit une meilleure concentration, soir de s’isoler de l’environnement (dans les transports en commun par exemple)

Les playlists sont également compatibles avec le caractère “sérieux” des points de vente.

Les résultats de l’étude sont ainsi sans appel en termes de score d’agrément vis-à-vis de la compatibilité de la diffusion de musique dans les points de vente qualifiés de « sérieux » : optique, banque, pharmacie. Les évolutions sont également notables pour ce qui est de la perception d’un temps d’attente jugé plus court, et d’une ambiance jugée plus agréable.

La diffusion de musique améliore également la confidentialité et la perception “Premium” de certains points de ventes. Elle est perçue comme un avantage par les visiteurs.

L’étude est formelle : l’écrasante majorité des clients préfèrent leurs points de vente, lorsque celui-ci diffuse de la (bonne) musique et un pourcentage équivalent des employés plébiscitent cette ambiance. Ceux-ci sont ainsi d’humeur plus avenante et l’état d’esprit général induit, impacte alors positivement leurs relations entre eux et avec les clients. Clients qui eux-mêmes sont sont sensiblement plus patients et détendus, en particulier lors des périodes d’attente pour obtenir un renseignement ou dans la file à la caisse.

Étude réalisée par LSA Etude pour la Sacem et Mood Media

montparnasse jazz cafe 15 déc

Articles liés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This