Hit Couleurs JAZZ

Delicatessen ! For Members Only…

Après ses deux premiers albums, en trio° (2015) et  Quartet°° (2018), Ramona Horvath poursuit son exploration du jazz en formation restreinte avec un troisième volume* en duo piano-contrebasse, accompagnée par Nicolas Rageau, le fidèle des fidèles, déjà présent sur les deux précédents.

Ramona Horvath : « Le fait est que nous jouons et répétons souvent en duo, que j’aime bien explorer plein de pistes  et que Nicolas est très ouvert à la Musique. Chercher des thèmes, les arranger, transposer, créer des contrechamps, les essayer, les écouter, les métamorphoser est la véritable motivation qui nous anime.

À force d’essais, de répétition, de concerts, nous en sommes arrivés à anticiper les intentions de l’autre, à continuer sa pensée musicale, à enregistrer des petits bouts par-ci par-là, à la maison, dans une ambiance très sympa, et petit à petit le projet de l’album en duo a émergé, comme une conséquence naturelle, venue au fil de l’eau, avec des standards que l’on aime, une petite touche de Duke et quelques compositions originales…».

Nicolas Rageau est un modèle d’exigence musicale, d’élégance et de sureté instrumentales, de rigueur rythmique, affinées au long de prestigieux compagnonnages (Johnny Griffin, Benny Golson, Alain Jean-Marie, Oliver Johnson, Peter Bernstein, Stéphane Belmondo, Michel Graillier, Joe Magnarelli …), et dont la participation active aux premières années du Small’s de New-York (1994-2000) n’est pas le moindre des méfaits à mettre à son actif !

Une main de fer dans un gant de velours, l’idéal pour un certain sucrier …

Ramona Horvath avait déjà expérimenté les pratiques du concert et de  l’enregistrement en duo, mais à deux pianos°°°, dans les années 2000, avec son maitre Jancy Korossi, (pianiste Hongrois de génie, né en Roumanie, exfiltré d’Europe de l’Est dans les bagages du ‘Jazz At The Philharmonic’ de Norman Granz, à l’occasion d’un festival de Jazz à Prague, en 1969, et ayant par la suite fait une énorme carrière américaine).

Tous deux nous livrent ici une musique inspirée, riche, pleine de métaphores, suggestive, dans laquelle on appréciera, entre autres, la subtilité des ré-harmonisations de trois très belles œuvres du Duke et de Billy Strayhorn (l’éponyme ‘Sucrier Velours’, ‘Drop Me Off in Harlem’et ‘U.M.M.G.’), la légèreté et l’humour développés dans ‘l’Esmeralda’ de Ramona et ‘Le (Contre)Bossu de Notre-Dame’ de Nicolas (appréciez la couleur tzigane qu’elle y distille) … rattrapés par l’actualité récente.

Swing, communion, musicalité, spontanéité … tout y est !

Un album de chevet, à écouter et réécouter, encore et encore … en vente libre, sans ordonnance !

Le Sucrier Velours est un album Black & Blue

Sortie le 10 mai 2019. BB1076 2

Concerts à suivre le 28 mai 2019 au Sunset-Sunside, mais aussi à Nancy le 22 mai et à la Bellevilloise le 2 juin.

° Ramona Horvath trio ‘XS Bird’. 2015. Black & Blue – BB806 2. Avec Nicolas Rageau (contrebasse) et Frédéric Sicard (batterie).

°° Ramona Horvath quartet ‘Lotus Blossom’. 2018. Black & Blue – BB858 2. Avec André Villéger (saxophone), Nicolas Rageau (contrebasse) et Philippe Soirat (batterie).

°°°Jancy Korossy & Ramona Horvath, ‘Dor De Acasă’. 2008. ‎Electrecord.

Jancy Korossy & Ramona Horvath, ‘Missing Home’.        (Meilleur album Jazz de l’année, Roumanie 2009).

©photos Thierry Loisel et Bernard Beranguer.

Leave a Reply

Pin It on Pinterest