Noé Huchard a débuté par le piano classique avant de s’intéresser au jazz sous l’influence de son père, le batteur Stéphane Huchard.

Désirant explorer cette voie, il intègre le CRR de Paris où ses professeurs sont Paul Lay, Emil Spányi et Pierre Bertrand. Inscrit ensuite au CNSMDP, il bénéficie de l’enseignement d’Hervé Sellin et de Pierre de Bethmann. Ce dernier assure avec Joël Perrot la direction artistique de ce disque, le premier publié sous son nom grâce au Prix André Boisseau 2018.

©Photo Joël Perrot

Ce recueil renferme de belles choses !

On y entend un son pianistique d’une généreuse ampleur qui communique force et expressivité à ses interprétations. Cette conception orchestrale du piano acquise par la pratique du Clavier bien tempéré de J.S. Bach et l’Art de piano d’Henrich Newhaus, donc héritée de la musique classique, apporte beaucoup à son approche du jazz dont Noé Huchard a appris la tradition et les règles aux meilleures sources en fréquentant assidument les clubs parisiens.

L’écoute de Don’t Forget The Roots est à ce titre significative. La coexistence vivifiante de ces deux cultures, classique et jazz, se retrouve au niveau d’un répertoire où des standards du Great American Songbook côtoient des compositions personnelles témoignant d’un éclectisme de bon aloi.

Clément Daldosso (contrebasse) et Élie Martin-Charrière (batterie), ses accompagnateurs et complices, ont grandi dans un univers musical métissé. Toujours à l’écoute et ouverts à un véritable dialogue, ils forment une équipe soudée et participent grandement à la réussite générale en fournissant un soutien exemplaire.

Premier pas d’une trajectoire déjà bien entamée, cet album est annonciateur de beaux succès.

Le trio sera en concert le 31 janvier (2020 !) au Duc des Lombards, Paris.

Song For est un album Soupir Musique.

©Photo Header Jérôme Bertino.

 

Leave a Reply

Pin It on Pinterest