Célia Kameni s’est fait connaître au sein d’Electrophjazz (2011) avant d’intégrer, trois ans plus tard, le groupe Bigre!, une formation proposant une approche ludique du jazz.

En 2018, elle est lauréate des Victoires du Jazz avec le Keystone Big Band pour leur recueil “We Love Ella” qui concrétise un projet autour d’Ella Fitzgerald.

©Photos Jeff van Straelen

Forte de ces expériences fructueuses, la voici engagée dans une toute autre direction aux côtés du pianiste et arrangeur Alfio Origlio pour explorer un répertoire bousculant les frontières musicales entre genres, puisque constitué de compositions de Stevie Wonder, Jimi Hendrix, Seal et Gregory Porter.

En sont issues quelques perles. D’abord, Stella By Starlight de Victor Young, un sommet de l’album, interprété magistralement par Célia Kameni dont le chant, porté par un tempo lent idéal, livre toute la beauté.

Dans la même veine, Invitation, un autre standard, cette fois de Bronislaw Kaper, dont la chanteuse met en valeur la mélodie avec un art consommé de l’interprétation.

Apportant un effet de contraste bienvenu, The Secret Life of Plants de Stevie Wonder, bénéficie du jeu dynamique d’Alfio Origlio au Fender Rhodes.

Pour finir, citons l’intensité dramatique que Célia Kameni communique aux paroles de Blues indolent écrites par Jeanne Moreau sur une mélodie de Cyrus Bassiak.

Là, les mots prennent tout leur sens !

Mises en valeur par les arrangements d’Alfio Origlio, toutes ces interprétations ont été élaborées conjointement par les musiciens du quartet qui trouvent alors tout naturellement le ton juste en fournissant un soutien discret et toujours précieux.

Un beau disque et une belle chanteuse.

Interprètes :

Celia Kameni, chant
Alfio Origlio, piano – Fender Rhodes
Brice Berrerd, contrebasse
Zaza Desiderio, batterie

 

©Secret Places est un album produit par Alfio Origlio.

Leave a Reply

Pin It on Pinterest